Les Mahebourg Flippers peuvent laisser éclater leur joie : ils seront bel et bien à la Coupe des clubs champions de l’océan Indien (CCCOI), qui débute mardi prochain à Madagascar. Cela, après avoir réussi à réunir la somme nécessaire à leur participation au tournoi indianocéanique.
Pascal Prayag peut enfin réaliser son rêve, celui de voir ses ouailles s’aligner à l’une des plus grandes compétitions de la région. « L’année dernière, nous n’avions pu y aller pour manque de fonds. Cette fois, les joueurs seront sur les terrains malgaches », sourit l’entraîneur-joueur de la formation mahébourgeoise.
Une situation qui le réjouit, d’autant que c’est l’occasion de faire valoir un statut de champion de Maurice durement acquis l’année dernière. « Nous voulions montrer les couleurs de Mahebourg à la CCCOI. Ce sera chose faite dès mardi ».
En tant que champions de Maurice masculins, la pression est forcément sur leurs épaules, d’autant que c’est leur première participation à cette compétition. « Nous savons que ce sera dur et que nous n’avons pas forcément l’expérience. Mais nous avons envie de faire quelque chose, démontrer que nous n’avons pas usurpé notre titre ».
Ce quelque chose pourrait éventuellement se cristalliser par un podium à Madagascar. « Nous donnerons tout ce que nous pourrons pour atteindre le dernier carré. À partir de là, tout sera jouable », avance l’entraîneur-joueur.
Mais surtout, il faudra faire face à l’imposant spectre malgache, avec ses deux formations désignées favorites. En tant que pays organisateur, Madagascar a en effet gagné le droit d’aligner deux équipes dans chaque tableau. « Les Malgaches sont favoris et en plus ils voudraient organiser la Coupe d’Afrique. Alors, forcément, les deux équipes pourraient bien se révéler au-dessus du lot ».
Les joueurs de l’ASCUT et de la Gendarmerie nationale (GNBC) voudront se surpasser devant leurs spectateurs, connus pour être bruyants et par ricochet intimidants. « Nous sommes peut-être l’équipe la moins aguerrie, mais la résolution du problème nous a boosté le moral ».
Les Flippers se rendront donc dans la Grande île avec une équipe de 12 joueurs. « Ce déplacement a été rendu possible grâce au concours d’Airports of Mauritius Ltd, de la FMBB et de Coca-Cola, à qui nous disons un grand merci ». Il s’agit maintenant de vivre le rêve à fond. « Notre but, pour notre première participation, est d’accrocher un podium. Nous sommes prêts », conclut l’entraîneur-joueur.