Trois défaites en autant de sorties, les Raiders vivent une première partie de saison très compliquée. Mais cet après-midi à 14h30 au gymnase Phoenix, ils auront l’occasion de rectifier le tir face à une jeune équipe du Centre de formation de basket-ball (CNFBB). Cette dernière, encore inexpérimentée dans le championnat de basket-ball de Première Division, devra se battre pour éviter une quatrième défaite de suite, tout comme leur adversaire du jour.
Cette 5e manche du championnat de D1 s’annonce chargée pour les Raiders. En l’espace de trois jours, ils affronteront le CNFBB, puis la solide équipe des Malherbes Harlems, invaincue depuis le début de la saison, ce mardi soir à 19h à Phoenix. La Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB) devrait-elle revoir le calendrier des matches?? À bon entendeur…
Pour retourner aux rencontres qui sont au programme aujourd’hui, les Raiders n’ont pas droit à l’erreur cet après-midi face au CNFBB, entrainé par le tandem Christophe Saubestre-Didier Guillemin, une équipe a priori à leur portée. Une victoire leur permettrait de redresser la barre et d’avancer avec le moral au beau fixe pour tenter de réaliser un hold-up face aux Malherbes (B) Harlems.
Mais la mission s’annonce compliquée. La formation Curepipienne a déjà trouvé ses automatismes. Elle détient également la meilleure attaque du championnat avec 213 points inscrits au total. Ajoutés à cela à leur bonne condition physique, les Raiders n’auront qu’à bien se tenir. Sur papier, une 5e victoire de rang se profile à l’horizon pour les joueurs de Malherbes.
Autre affiche qui retiendra l’attention : Mahebourg Flippers B-Forest Side SC programmée à 18h30. Un beau duel dans lequel les protégés de Henry Hon Ping essayeront de se racheter après s’être inclinés (55-51) contre Blackshields le 26 juillet dernier. Mais attention, les Mahébourgeois qui eux aussi, après avoir essuyé une défaite, soit leur deuxième de la saison face aux Malherbes Harlems (59-40) lors de la 4e manche de championnat, auront à coeur de reprendre du poil de la bête.