Fin du neuvième acte du championnat national de basket-ball (Super League) aujourd’hui avec deux matches à l’affiche au gymnase de Phoenix. À 13h, le Curepipe Starlight Sporting Club (CSSC), après sa défaite contre le champion en titre, le Real de Port-Louis (98-60) mardi dernier, tentera de se racheter face à l’Association Sportive de Vacoas/Phoenix (ASVP). Puis à 15h, le Real tentera de continuer sa marche en avant contre les Vuillemin Soldiers.
Le Real a repris du poil de la bête après sa défaite face aux Mahebourg Flippers, lors de la sixième journée de la manche retour de la Super League. Suite à une écrasante victoire sur les U21 du Centre national de formation de basket-ball (CNFBB) sur le score de 98-39 et une démonstration de force contre le CSSC, les Portlousiens remontent de deux places, soit à la troisième au classement avec 31 points. Cet après-midi, le Real, qui compte un match en moins, tâchera de garder le rythme face au club de Vuillemin. Les hommes de Neva Vadivelloo, avec un Thierry Julie des grands jours, pourraient signer un troisième succès de suite.
Depuis que ce dernier est sorti de sa retraite, il a prouvé qu’il était un élément indispensable dans le dispositif de son équipe. Julie et ses coéquipiers ont marqué au total 1 444 points, soit la meilleure attaque du championnat. Les Vuillemin Soldiers ont intérêt à muscler leur jeu défensif s’ils ne veulent pas être à la merci des champions en titre. Les Verts ne se feront pas prier pour les martyriser, sachant que le but est de faire le nécessaire pour rester dans les quatre premiers, synonyme de qualification pour les play-offs.
D’ailleurs, c’est aussi l’objectif du CSSC (2e, 31 pts) qui, mardi dernier, a raté l’occasion de prendre les commandes des opérations dirigées désormais par les Flippers (32 pts). Une réaction du Curepipe Starlight est attendue dans la rencontre l’opposant à l’ASVP. Logiquement et statistiquement, le duel semble être à la portée des Curepipiens sachant que ça ne va pas fort du côté des Vacoassiens. Septième avec cinq victoires et 12 défaites en 17 sorties (22 pts), leur défense a trop souvent pris l’eau, et plus particulièrement face aux grosses écuries du top 5. D’emblée ça sent le roussi pour Vacoas/Phoenix.
Valeur du jour, le carré VIP est composé des Mahebourg Flippers, du CSSC, Real et de l’École de basket de Cassis (EDB). Mais à deux journées de la fin du calendrier, rien n’est joué pour ces quatre clubs. Lancés dans le sprint final, le tout est de finir dans le bon ordre. Les Flippers, le CSSC et le Real se sont jusqu’ici révélés les plus costauds lors de cette saison 2017. Ils voudront certainement s’éviter lors des demi-finales étant donné que le premier affrontera celui qui sera au pied du podium. Les yeux sont ainsi rivés sur l’EDB, qui tant bien que mal a fait un sacré bout de chemin sous le signe de la progression pour s’installer au quatrième rang. Mais il n’y a pas de quoi festoyer, puisque les Roche Bois Warriors avec deux matches en moins veillent au grain. La fête pourrait être de courte durée pour les basketteurs de Cassis.