Le Real Sports Club a remporté hier au gymnase de Phoenix, le Charity Shield 60-51 face aux Mahebourg Flippers, champion en titre de la Super League. Mais la rencontre n’a pas tenu toutes ses promesses. D’emblée, le match a commencé avec 30 minutes de retard et avec uniquement deux arbitres. Le troisième s’est pointé à la fin du premier quart temps. À la  table, aucun officiel n’était présent. On a dû faire appel à trois jeunes dans les gradins qui visiblement, n’étaient  pas à l’aise dans l’exercice de leur fonction. Ils ont souvent été réprimandés par les entraîneurs des deux équipes. Mais bon, laissons tout cela de côté pour en revenir au match.
Dans le premier quart-temps, le Real n’a pas tardé à prendre les choses en main. Cela grâce à Heerah, Dubois, Bangard, Cheung et Lacouta, qui ont été  les cinq premiers à débuter et à montrer les réelles intentions du Real. Faisant preuve de cohésion, notamment dans la construction du jeu, ils ont permis à leur équipe de prendre facilement l’avantage (17-10).
Malgré sept points d’écart, les Flippers ne se sont pas  découragés  pour autant. Ils ont tout tenté pour revenir dans le match dans le deuxième et troisième quart temps, mais en vain.  À 52-32, on les voyait mal revenir dans la partie. Ces derniers peinaient à trouver les automatismes et n’étaient pas assez concentrés, laissant trop souvent le champ libre à leurs adversaires. Le Real finit par en profiter pour sceller la rencontre sur une victoire 60-51, malgré un sursaut d’orgueil de leur concurrent à cinq minutes du coup de sifflet final.  
?« C’était un très un bon match, je suis très satisfait de la prestation de mon équipe qui est en pleine  reconstruction.  Nous étions venus pour gagner et nous l’avons fait. Cette année notre objectif est de reprendre notre titre de champion. Après ce que j’ai vu aujourd’hui, nous sommes bien partis pour le faire », fait ressortir Neva Vadivelloo, le coach de Real.
De son côté, Pascal Prayag, l’entraîneur joueur de l’équipe malheureuse, prévoit une belle lutte pour le titre de champion de Super League cette année. « Le Real a démontré de belles choses. La preuve que la course au titre sera très disputée. Pour en revenir au Charity Shield, nous avons malheureusement mis trop de temps à entrer dans le match. C’est ce qui nous a coûté la victoire. En plus, trois de mes joueurs se sont blessés. Cependant, il y a des points positifs car cela nous a permis de repérer nos points faibles qu’on compte travailler à l’entraînement », admet –il.