Le Français Charles Tassin, qui occupe depuis un peu moins d’une semaine le poste de directeur technique national de basket-ball en vue des JIOI 2015 en août prochain à La Réunion, a été présenté officiellement hier matin, au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), en présence du ministre Yogida Sawmynaden. L’occasion pour le technicien de donner un aperçu de ce que sera son passage à la tête des sélections nationales.
« J’ai peut-être des gris-gris, mais je ne suis pas sorcier ». Le ton est donné : Charles Tassin veut surtout que les deux sélections nationales travaillent. « Maurice ne m’est pas inconnue. J’ai entraîné des équipes et assisté à des matches de manière anonyme. J’ai vu le potentiel. Je connais bien l’entraîneur masculin (ndlr : Mohamed Buhuri) », avance celui qui aura la lourde tâche de mener les sélections à bon port à La Réunion.
Contacté par le ministre Sawmynaden lui-même, le Français veut que la réussite de Maurice se voie sur le plan international. « Maurice est connue dans le monde pour son accueil. Maintenant, il faut qu’elle soit connue pour sa réussite ».
Sur son curriculum vitae, on retrouve un passage à l’Élysée en qualité de conseiller sportif de Valéry Giscard d’Estaing du temps où ce dernier était président de la République française, formateur des entraîneurs dans les îles de la région et en Afrique, mais surtout une victoire inopinée lors de la Coupe d’Afrique des nations de basket-ball avec la République centrafricaine dans les années 1980, à peine un mois et demi après sa prise de fonction à la tête de l’équipe.
« Il s’agit de donner un second souffle au basket-ball mauricien. J’ai vu des joueurs motivés. D’ailleurs, j’ai été agréablement surpris quand des joueurs de l’équipe nationale sont venus me demander si on pouvait s’entraîner deux fois par jour ».
Yogoida Sawmynaden s’est dit pour sa part heureux d’avoir pu recruter une telle pointure pour les sélections nationales. « J’ai été le rencontrer personnellement en France », relate-t-il. Rappelant le rôle du MJS, il dira que toutes les facilités seront offertes aux fédérations sportives qui seront représentées aux JIOI.
« Le volley-ball aura son DTN bientôt, le tennis de table aussi. Le football a eu Didier Six et le basket-ball M. Tassin. Le MJS veut jouer pleinement son rôle de facilitateur ». Yogida Sawmynaden a également rappelé que Charles Tassin était présent pour le lancement du Centre national de formation de basket-ball.
De son côté, Philippe Lee Kam Chung, président de la Fédération mauricienne de basket-ball, a tenu à remercier Charles Tassin et le ministre pour leur soutien. « Nous avons fait des JIOI notre priorité, cette année. Nous souhaitons continuer à progresser et à avancer ».
Il a par ailleurs fait allusion aux séances d’entraînement des deux présélections nationales qui ont franchi un palier dans leur préparation. « À trois mois des Jeux, les deux équipes s’entraînent presque tous les jours », rappelle-t-il. Charles Tassin a conclu en disant qu’il avait demandé que tout le monde soit prêt sur le plan physique à son arrivée. « Nous pouvons dorénavant nous concentrer sur d’autres aspects. Les équipes sont prêtes à entrer dans l’aspect le plus dur de la préparation ».