La colère gronde au sein du basket-ball mauricien. Une motion de blâme devrait bientôt être déposée contre l’actuel comité directeur de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB) pour fautes répétées, selon les bruits qui circulent actuellement dans le giron. La saga ne fait que commencer.
Qui mène la fronde ? La question est posée. Dans les milieux concernés, même si on sait de qui il s’agit, on n’avance pas son nom. Mais la pétition a, semble-t-il, recueilli beaucoup de signatures. « À ce jour, plusieurs clubs ont signé. Il reste encore quelques-uns à convaincre, mais nous sommes presque sûrs de récolter assez de signatures pour aller de l’avant », explique un des signataires de la lettre.
Aller de l’avant avec quoi, au juste ? « Une motion de blâme », lâche-t-on. Justement, en récoltant la majorité des signatures des clubs affiliés à la FMBB, les contestataires pourront déjà demander une assemblée générale spéciale.
Plusieurs points sont avancés avec, dans un premier temps, les sanctions infligées à un club et la non-application des statuts d’arbitrage, une décision qui aurait été renversée par une assemblée générale où il n’y aurait pas eu de quorum, selon les dires.
Mais le dernier point de la lettre pourrait à nouveau faire basculer le basket-ball local, qui a retrouvé un semblant de stabilité depuis un an. En effet, les contestataires demandent la dissolution pure et simple de la FMBB. « Ce n’est pas par plaisir que nous souhaitons aller dans cette direction : il y a un laisser-aller qui règne, avec une politique qui n’aide pas le basket-ball », laisse-t-on entendre. Le mouvement a pris forme il y a quelques semaines. Et il semblerait que plusieurs clubs dits influents se soient joints à la cause.
De son côté, la FMBB ne serait pas restée inactive. Les nouvelles allant vite, le comité directeur se serait lui aussi prémuni contre cette vague. Sauf qu’il semblerait que la cause serait d’ores et déjà entendue. « Nous souhaitons que les choses reviennent comme avant. Il s’est passé des choses assez graves et c’est ce genre de situation que nous souhaitons éviter », avance-t-on encore.
Le but de cette démarche serait donc de remettre le basket-ball mauricien sur les bons rails. Cependant, tout le monde sait qu’il existe deux camps bien distincts au sein de cette discipline. Peu importe l’issue de la démarche, elle ne doit pas se transformer en chasse aux sorcières !