Le Curepipe Starlight SC a remporté dimanche la finale de D1 de basket-ball, ce qui lui vaut une place au sein de la Super League la saison prochaine. Une victoire trop facile sur le BBRH-Hoop a permis aux Curepipiens de s’imposer 70-49, faisant ainsi respecter leur statut de favoris.
Le CSSC a frappé fort d’entrée de jeu. 23 points marqués, contre seulement 10 de pris. Il faut dire que les deux équipes voulaient à tout prix se retrouver à l’étage supérieur. Mais dimanche, les Curepipiens ont été les plus réalistes. Leur avance augmentait au fil des minutes. De 13 points, elle passait à 20 à la mi-temps, alors que Hoop n’arrivait toujours pas à entrer dans le match.
Mais ce sursaut tant attendu arrivera à la troisième période. Hoop retrouvait ses automatismes devant les paniers adverses. Cette prise de conscience collective se transcrira dans les chiffres, avec un score de 21-12 pour les Rose-Hilliens. Mais les Curepipiens avaient déjà la rencontre en main (52-41).
Au quatrième quart, la messe était dite. Le troisième quart n’était qu’un mauvais cap à passer. Le CSSC le prouvait en augmentant son capital points de 18 unités, alors que Hoop n’en marquait que huit. Au total, 70-49 pour le CSSC, qui retrouve après deux ans l’élite du basket-ball local.
Dans le match de classement, Curepipe Blackshield et les Highlands Young Cadets se sont livré un duel pendant tout le match. Un rencontre qui a vu la victoire de Blackshield sur le score de 57-53. Les Curepipiens ont démarré assez timidement avec seulement 12 points marqués, alors que les Cadets se tenaient dans leur sillage (10 points). Scénario plus ou moins identique en deuxième période, avec 17-15 (29-25) pour Blackshield.
Mais c’est au troisième quart que les Curepipiens se font peur, lorsque les Young Cadets reviennent à deux points (11-13, 40-38). Ils arrivent toutefois à trouver les ressources nécessaires pour s’imposer 17-15, même s’ils ont encore une fois connu la frayeur. Au final, cette victoire 57-53 vient offrir à Curepipe une certaine visibilité sur la carte locale du basket-ball.
Les choses sérieuses ont également commencé en Super League. Le champion en titre, Mahebourg Flippers, n’a pas manqué son entrée en lice, hier contre Vuillemin au gymnase de Phoenix. Une victoire 58-38 permet aux protégés de Pascal Prayag d’entrevoir leur prochaine sortie sereinement. En effet, ils affronteront ce week-end le Real dans le cadre du Charity Shield, ce qui sera un remake de la finale des plays-offs de l’année dernière.
Si le coup d’envoi de la Super League a été donné, signe de la relance des activités, il conviendra cependant de noter que la Fédération mauricienne de basket-ball n’a pas oublié ses travers. Ce n’est en effet que ce matin que le calendrier des rencontres a été envoyé à la presse, alors que le premier match a eu lieu hier…