Les recherches pour trouver un directeur technique national (DTN) en vue de la préparation pour les JIOI 2015 à La Réunion demeurent la priorité de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB). Trois profils sont actuellement à l’étude. Mais des questions se posent déjà sur la faisabilité du projet.
Le projet est-il voué à l’échec ? Oui et non. En effet, les parties concernées ne semblent pas en mesure de s’accorder sur la durée du contrat qui sera alloué au futur DTN. Dans l’idéal, la FMBB aurait aimé avoir un contrat sur une durée d’un an minimum. « Nous avons déjà reçu le formulaire du MJS. En gros, ça veut dire que nous avons déjà enclenché les procédures », indique Alvin Athave, vice-président de la FMBB, qui est chargé de la communication au sein de la fédération.
Preuve que les négociations ont bien été entamées, la FMBB a en tête trois noms, déjà soumis au MJS, depuis le début de l’année. « Nous avons activé les négociations dès le début de l’année. Nous espérons voir une suite à cette affaire », commente encore Alvin Athave. Les trois profils étudiés en ce moment viennent d’Italie, des États-Unis et de Turquie. Cependant, rien ne transpire quant à l’identité du futur DTN. « Nous essayons de voir qui a le profil le plus intéressant. Nous avons une petite idée, mais il faudra choisir le plus compétent. »
Or, en cas d’échec des négociations, la FMBB se retrouve devant d’autres options. Mais on ne les évoque pas pour l’instant, préférant attendre la suite des événements. « Nous verrons les options en temps et lieu. Mais la venue d’un DTN est bel et bien notre priorité », rassure Alvin Athave.
De plus, la FMBB se retrouve devant le désistement des joueuses de l’équipe de Hoop. La plupart des joueuses de l’équipe vice-championne de la CCCOI ont fait savoir à la FMBB qu’elles ne seraient pas libres pour les entraînements, étant prises par leurs obligations professionnelles. Mais sur l’effectif de Hoop convoqué en sélection nationale, trois filles ont répondu à l’appel. Corinne Marguerite, Kelly lachooa et Anne-Sophie François se sont entraînées avec la présélection. Une quatrième fille pourrait éventuellement rejoindre le groupe, mais pour l’instant, rien n’est confirmé.
Il convient toutefois de souligner que la FMBB avait tenté, dans un premier temps, d’imposer des sanctions aux joueuses de l’équipe-phare de Maurice. Sans succès. Cependant, du côté de Hoop, on maintient que la Fédération aurait pu ouvrir une ligne de communication avec les joueuses. « Peut-on faire abstraction des joueuses qui ont ramené des médailles ? La fédération n’aurait pas dû se contenter d’une simple lettre, mais aurait pu organiser une réunion afin de discuter et de trouver un terrain d’entente », avance Natacha Joumont, présidente du club.
Alvin Athave avance que d’autres options sont à l’étude. « Les deux coaches se rendront à Rodrigues. L’objectif est d’essayer d’intégrer des joueurs de là-bas à notre groupe. En plus, nous espérons compter sur l’aide de quelques expatriés », avance le vice-président.
De plus, la FMBB se veut concentrée sur l’objectif majeur de l’année : la préparation pour les JIOI. « Nous devrons garder le rythme autour de la préparation si nous voulons mettre toutes les chances de notre côté. »
Par ailleurs, le budget de fonctionnement de la FMBB a été revu à la hausse lors du dernier exercice. Une situation qui réjouit les dirigeants. En effet, le budget est passé de Rs 1,25 M à 1,3 M.