Sans surprise, les Roches Bois Warriors (RBW) et le Real, soit les deux meilleures équipes de basket-ball du championnat national (Super League) se retrouvent en finale de la Coupe de la République. Elles s’affronteront pour la troisième fois après les éditions de 2013 et de 2014 toutes marquées par la consécration du Real, déjà sacré en 2012 aux dépens des Mahebourg Flippers. À noter que celle de 2015 n’avait pas eu lieu à cause de la tenue des 10es Jeux des Îles de l’océan Indien à La Réunion.
La route des deux finalistes se croise à nouveau pour le combat final. Et le Real n’a qu’une envie : soulever la Coupe de la République pour un quadruplé historique. D’ailleurs, il a déjà affiché son ambition face aux Malherbes Harlems (Première Division) en demi-finale dimanche dernier. Le Real les a facilement éliminé (100-36).
Invaincue  toutes compétitions confondues, il a les atouts nécessaires pour ramener son deuxième trophée de la saison après la Charity Shield en fin 2015 de par sa puissance en attaque et sa solidité en défense. Neva Vadivelloo, leur entraîneur, compte également au sein de son effectif, des joueurs d’expérience comme le marqueur Frédéric Dubois.
 » L’équipe est dans un bon dynamisme depuis le début  de la Super League. On est confiant pour la finale d’autant plus qu’on les a déjà battus en championnat. Nous nous sommes préparés certes, mais sans trop nous mettre la pression. Pour cette finale, je m’attends à ce que mes basketteurs prennent leur responsabilité et qu’ils jouent comme ils ont l’habitude de le faire », fait-il ressortir.
Si le Real fait figure d’épouvantail, de leur côté, les RBW ne viendront pas avec la fleur au fusil non plus. Après avoir éliminé les Flippers (68-62) de Pascal Prayag grâce à leur force de caractère, les Rocheboisiens, veulent cette fois-ci, réaliser un exploit dans cette finale de la Coupe de la République face à leur adversaire du jour et l’ennemi juré. Mais leur tâche s’annonce herculéenne.
Désiré Nouma, coach des RBW, admet à cet effet que son groupe devra se surpasser.  » Nous avons déjà joué trois finales contre le Real, sans succès. J’espère que cette fois sera la bonne. Mais cela ne sera pas une partie de plaisir car le Real est un sacré morceau. Il nous faudra ainsi faire plus d’effort. »
Cependant, pour ce rendez-vous, Désiré Nouma avoue être un peu contrarié. « J’ai perdu l’un de mes cinq titulaires en la personne de Jérôme Tonta sur blessure et puis, nous sommes à court physiquement. Cependant, malgré tout cela, nous avons la ferme intention d’aller défier le Real avec la victoire comme objectif « , assure l’entraîneur des Rocheboisiens.