Le basket-ball a repris ses droits, dimanche au gymnase de Phoenix, avec deux rencontres féminines à l’affiche. Les deux équipes de Beau-Bassin/Rose-Hill, BRRH-Hoop et l’USBBRH ont brillé avec des victoires acquises dans des conditions diamétralement opposées. Si Hoop a réussi sa première sortie avec un brio éclatant face aux Highland Young Cadets, l’USBBRH a souffert avant de prendre un écart de trois points sur les Malherbes Harlems.
84-11 : voilà le score de la rencontre Hoop/Highland Young Cadets. Ce qui ne réjouit pas forcément Rubin Batterie, l’entraîneur de Hoop. « Nous avons essayé de leur rentrer dedans pour qu’elles jouent, nous avons ralenti, puis accéléré. Mais au final, ça donne ça », lâche-t-il.
Le scénario était dès le départ écrit. Avec une Coupe des Clubs Champions (CCCOI) dans les jambes, Corinne Marguerite et ses coéquipières avaient tous les atouts pour briller. Déjà, le score entre les deux équipes au match aller était de 75-12. Toujours est-il qu’hier, le petit public qui avait fait le déplacement n’a pas vu du beau basket-ball. Entres passes approximatives, paniers ratés et défaitisme total de Highland, le choix n’était pas varié.
Cependant, quelques éclairs de génie de la capitaine des Verts, Joëlle Bonne, et de son pivot, Juliana Poonoosamy, ont permis à ces nouvelles venues de reprendre un peu de couleurs. Il faut dire que les protégées de Bernard Nuchadee sont restées, pendant près de deux quart-temps, avec le compteur bloqué à… zéro !
Ce n’est que quelques minutes avant la mi-temps qu’elles ont ouvert le score, sur deux lancers francs de Joëlle Bonne. Justement, à la mi-temps, le score était de 50-2. De retour de la pause, Hoop n’a pas eu à s’employer devant un adversaire qui livrait une copie brouillonne du jeu. La rencontre, d’ores et déjà pliée, est scellée sur le score de 83-11.
« On se cherche toujours. On a joué avec une équipe amoindrie, puisque certaines de nos joueuses n’étaient pas là. Mais en même temps, nous n’avons pas été aussi efficaces dans notre jeu », reconnaissait Rubin Batterie.
Si Hoop a consolidé sa première place, l’USBBRH, par contre, a repris le sens de la marche face aux Malherbes Harlems. Avec une victoire à l’aller face à leur adversaire du jour, les Harlems avaient à coeur de rééditer leur exploit.
Mais l’USBBRH a appris ses leçons et a livré une belle partition, en prenant la tête des opérations dès le coup d’envoi. « Cette victoire est bonne à prendre, surtout que les filles se sont entraînées sans jouer depuis un bon bout de temps », analyse Jean-Marie Bhageerutee, coach de l’USBBRH.
Cette joute avait donc un cachet particulier, les deux équipes voulant démontrer leur ascendant sur l’adversaire du jour. Cependant, ce sera bien l’USBBRH qui s’imposera 40-37. « Dans les cinq dernières minutes de la rencontre, Malherbes s’est ressaisie, mais on avait déjà une main sur la rencontre. On n’allait pas la lâcher », poursuit Jean-Marie Bhageerutee.
Cette première journée de la manche retour a donc démontré la faiblesse du basket-ball mauricien. La semaine prochaine, ce sera au tour des équipes de D2 masculine d’entrer dans la danse. Les Raiders affronteront Highlands à 15h au gymnase de Phoenix. Puis, Ste Croix et Flacq en découdront à 17h, à Phoenix toujours, avant de laisser la place à 19h à la rencontre Souillac/Pamplemousses. D’aucuns espèrent, pour la discipline elle-même, qu’on n’assistera pas à un nouveau score fleuve.