La Mauricienne Isabelle Némorin, qui évolue actuellement au club de La Tamponnaise Basket-Ball à La Réunion, se retrouve à une marche du titre de championne. À peine quelques mois après son arrivée en terre réunionnaise, l’ancienne joueuse du Mer Rouge SC s’est pleinement intégrée à sa nouvelle équipe.
Johan Guillou, directeur de l’équipe féminine, celui qui l’a détectée, est tout heureux d’avoir pu trouver en Isabelle Némorin une joueuse de talent. « Depuis qu’elle est ici, Isabelle a beaucoup progressé. » Depuis son arrivée en octobre 2012 à La Réunion, elle a joué plus de trente matches. C’est donc au fil des rencontres que la Mauricienne s’est imposée. « C’est une joueuse qui progresse beaucoup et qui est devenue importante pour l’équipe du Tampon. Elle fait partie maintenant des cinq majeurs pour commencer les matches », commente encore Johan Guillou.
La Mauricienne se prépare maintenant à relever l’un de ses premiers grands défis : la finale retour face au Basket Club Dyonisien. À l’aller, les Tamponnaises avaient battu les Dionysiennes sur le score de 84 à 61 sur leur terrain. La manche retour se jouera ce dimanche au Tampon. « Si on gagne, l’équipe sera championne de La Réunion. Si elles nous battent, on sera à égalité et il faudra avoir recours au troisième match », avance Johan Guillou.
Isabelle Némorin, pour sa part, veut avant tout vivre l’instant présent. « Le match retour sera compliqué. Mais il faudra capitaliser sur nos forces », souligne-t-elle. Comment a-t-elle vécu le match aller ? « Avant le match, je stressais un peu. Après, c’était différent. Je me suis adaptée. »
Les statistiques d’Isabelle Némorin depuis son arrivée au Tampon sont assez impressionnantes. « Elle marque en moyenne 16,9 points par rencontre et prend 7,7 rebonds. Son évaluation totale est de 27 », souligne Johan Guillou. Le meilleur match livré par la Mauricienne est celui joué contre les Aiglons de Saint Denis. Une rencontre où elle avait marqué 26 points et pris 10 rebonds. « Son évaluation pour ce match était de 46. C’est incroyable. »
Johan Guillou attribue la performance de la basketteuse à la présence du coach Marc Risacher. « Il a joué en France. Il a même été professionnel », avance le manager de l’équipe réunionnaise. « C’est grâce à lui que l’équipe et Isabelle ont progressé. » Il voit même plus grand pour la Mauricienne en 2015. Si elle continue sur sa lancée, elle sera l’un des piliers de la sélection nationale aux JIOI qu’organiseront La Réunion dans deux ans, selon lui.
« Elle a des fondamentaux très intéressants. De plus, elle a pris son temps pour s’intégrer et est désormais une des pièces maîtresses du club. Je vous le dis, en 2015, elle fera vraiment peur. Elle a tous les a touts pour nous inquiéter », estime le manager.
Ce dernier rappelle que la Tamponnaise Basket-Ball entretient des liens très étroits avec Maurice. Isabelle Némorin n’est en effet pas la première joueuse de l’île à évoluer sous les couleurs de l’équipe réunionnaise. Avant elle, il y a eu Giovanni Bangard, Curtis Durhone et Christine Louise. « Elle est bien entourée. Tous les ingrédients sont réunis pour qu’elle progresse. »
Elle est déjà sur la bonne voie…