Dans notre rubrique «Points Chauds» de la semaine derrière, nous évoquions le fait que les feux couvent sous les cendres au sein de la Fédération mauricienne de Basket-Ball (FMBB). Week-End n’avait effectivement pas tort puisque durant cette semaine, cette fédération est désormais au bord de la crise de nerf. Si c’est pas déjà le cas. Pire, selon les informations de Week-End, le retour au pays du président de la FMBB, Philippe Lee Kam Cheong pour le 16 novembre sera crucial pour l’avenir du comité en place. Car si certaines questions ne sont pas réglées, comme la nomination de James Li comme entraîneur national des filles une série de démissions est annoncée.
Rien ne va plus au sein de la FMBB.
Les récentes nominations des deux entraîneurs nationaux provoquent encore des remous à la direction et l’énième absence au pays du président de la fédération n’arrange pas les choses. A tel point que mardi dernier, le comité n’a pu se réunir faute de quorum et tout laisse croire que la réunion de ce mardi risque aussi de ne pas avoir lieu. Désiré Numa, Hedley Han, Natacha Joumont  et How Fat ayant décidé de rester sur leur position  alors que Leslie Cherubin est suspendu tandis que le président n’est pas à Maurice. Ce qui fait que la clinique de Curepipe n’a pas le quorum pour organiser une réunion.
«Nous attendions le retour au pays du président pour prendre une décision. C’est incroyable et impensable ce qui s’est passé dans le choix des entraîneurs des sélections nationales. Surtout en ce qui concerne le choix de l’entraîneur féminin»,
nous explique un des membres qui avait fait un «walk-out» lorsque ce choix était fait. En effet, la décision d’une infime majorité au sein du comité directeur de confier la sélection féminine en marge de la préparation pour les Jeux des Iles 2015 à La Réunion entre les mains de James Li, accessoirement entraîneur de Mer Rouge et conseiller technique de l’USBBRH n’est pas appréciée par beaucoup de monde au sein du basket-ball mauricien.
L’entraîneur Rubin Batterie qui a  été sacrifié au profit de James Li, qui selon les records de la FMBB n’a jamais suivi un cours de formation, ne reste pas les bras croisés et crie au scandale. D’autant plus que selon nos informations, le choix des entraîneurs pour la sélection masculine a été fait sur la base des qualifications. C’est la raison pour laquelle Jean-Marie Bhugreerauthee fut éliminé de la liste des quatre entraîneurs qui avaient postulé. Or dans le choix pour l’entraîneur des filles, qui fut faite le même jour, ce même principe n’a pas été appliqué en dépit du fait que Natacha Joumont, Désiré Numa et Hedley Han ont protesté. Mais la clinique de Curepipe en avait décidé autrement.