À dix jours du coup d’envoi des 8es Jeux des îles de l’océan Indien, la pression règne toujours parmi les dirigeants de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB) concernant la composition de la sélection masculine.
« Veut-on une équipe compétitive aux Seychelles ou veut-on une équipe pour plaire à certains ? » se demandent des membres du comité directeur de la FMBB. Ils estiment que la sélection, telle qu’elle a été décidée lors d’une récente rencontre du comité directeur, n’est pas celle rendue publique il y a quelques jours.
Quelle est la source réelle du problème ? « Le joueur expatrié Arnaud Lenferna a sa place dans la sélection, mais pour des raisons que nous ignorons, il n’a pas été retenu », estiment-ils. Mais qui veut-on sacrifier au profit du joueur venant du pays des kangourous ?
À ce niveau, ils avancent que des recommandations ont été faites depuis peu, histoire de trouver une porte de sortie et par là même éviter de perturber la préparation des joueurs. « Nous ne voulons pas provoquer des bouleversements autour de notre équipe nationale. Nous avons déjà donné la solution au président de la fédération, c’est à lui de faire le nécessaire à son tour auprès de l’entraîneur national pour retenir les joueurs méritant d’aller aux Seychelles », avancent-ils.
Selon nos informations, cinq membres attendent toujours une rencontre avec le président de la FMBB, Didier Moutou, afin de se pencher sur ce problème. Il ressort que le président de la FMBB ne répondant pas, ils envisagent d’avoir recours au ministère de la Jeunesse et des Sports pour faire entendre leur voix.
« Il serait souhaitable de régler ce problème avant qu’il ne soit trop tard. Si nous cherchons à décrocher un podium aux Seychelles, le mieux est de mettre toutes les chances de notre côté, autrement dit, prendre les éléments qui atteindront un tel objectif. »
Sollicité, le président de la FMBB indique que certains membres l’ont approché de manière officieuse pour revoir la sélection. Mais pour lui, à l’heure actuelle, la sélection reste la même. « Je pense que le coach sait ce qu’il fait. Chacune des quatre parties concernées doit faire son travail. Je fais référence ici à l’entraîneur, aux joueurs, dirigeants et team-manager. Chacun a un rôle spécifique à jouer et qu’il le joue correctement. L’entraîneur a la lourde responsabilité de faire gagner son équipe. Les ingérences, il y en avait dans le passé. Je veux maintenant que personne ne franchisse ses limites », souligne Didier Moutou.
La sélection
Olivier Amédée, Yannick Hector, Yvan Chevachian, Jean-François Namaseevayen, Jason Grenade, Andy Tanner, Jonathan Jules, Thierry Julie, Stewart Clémentine (capitaine), Gary Driver, Benoît Matur, Gansham Heerah
Remplaçants : Arnaud Lenferna, Winley Tamby, Bruno Lamothe