Depuis le début de la semaine, les entraînements de la présélection féminine sont assurés par Rubin Batterie. Une décision prise par le comité directeur de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB), qui a « agi sur les recommandations du directeur technique national ». Le Canadien Mark Crncich a en effet envoyé un courriel aux instances du sport mauricien pour demander la mise à pied de James Li Sun Voon et de son assistant, Michael Hau.
Le courriel du DTN est on ne peut plus clair. « While I don’t think James and Michael, the current coaches, are doing a bad job, I don’t think it is good enough. Also, I don’t think that they have the knowledge, ability or experience to coach at this level — international senior women’s basketball — or achieve the potential this squad has », peut-on ainsi lire dans le courriel envoyé le 24 septembre dernier.
Disant qu’il a longuement retourné la question, le DTN recommande donc que les entraîneurs soient remplacés par Rubin Batterie. Mark Crncich avance donc, en toute objectivité, un « lack of formal coaching qualifications », recommandant par la même occasion à la FMBB de revoir ses critères de recrutement pour les entraîneurs, et « the failure to fully leverage the training camp in Rodrigues, as well as the number of issues which evolved from lack of leadership from the coaches », renvoyant à son rapport soumis à son retour de Rodrigues où les présélections étaient en stage.
Il poursuit encore en disant que les coaches n’ont pas suivi les recommandations du DTN. « Non-adherence to the specific directives of the DTN, e.g. practice plans, annual and monthly plans, deadline for team profile table as required by the Ministry ». Mais, plus important encore, il semble pointer du doigt le « general lack of quality and activity during training sessions » et l’échec des entraîneurs à ramener les cinq meilleures joueuses en présélection.
Il avance deux points subjectifs, parlant de la nomination des entraîneurs comme d’une question de politique, puis de méritocratie. « I have concluded that Rubin has done a lot of work developing the current national women’s players as juniors and deserves to have a chance to lead them into the next Jeux des îles ».
La FMBB a donc réagi tout de suite, nommant Rubin Batterie à la tête de la présélection féminine. Selon le PRO de la FMBB, Yow-Fat Ng, la question a été abordée avec les membres avant d’être entérinée par le comité directeur. « Le président a demandé l’avis des membres un à un, puis la décision a été avalisée par le comité directeur », assure-t-il.
Pourtant, la question qui revient est de nature à soulever un tollé dans un proche avenir. En effet, ils sont nombreux dans le giron du basket-ball à se demander sur quelle base s’est appuyée la FMBB pour révoquer les entraîneurs qu’elle avait elle-même nommés, contre l’avis général. « Nous avons pris en considération le rapport de Mark Crncich et mis en place ses recommandations », assure Yow-Fat Ng.
Loin d’y voir un quelconque écueil à la préparation des joueuses, la FMBB salue la présence d’esprit de Mark Crncich d’avoir recommandé un remplaçant aux entraîneurs. « Nous n’avons pas eu à chercher. La préparation pourra se poursuivre normalement », explique Yow-Fat Ng.
Mais, justement, la préparation pourrait accuser un gros retard puisque, selon certaines rumeurs, quelques joueuses pourraient boycotter les entraînements. À cette question, Yow-Fat Ng répond qu’il faudra encore vérifier les faits. « Cette semaine, les joueurs n’ont pas eu accès au gymnase à cause des Jeux des Villes. Mais nous avons constaté que pour les entraînements sans ballon, elles étaient au nombre de huit ou neuf, ce qui est un chiffre honorable pour ce type d’entraînement », relativise-t-il.
Il ne faudrait pas trop relativiser, car l’échéance réunionnaise approche et les pays de l’océan Indien, eux, ne perdent pas leur temps. La FMBB devrait le savoir…