Les favoris ont passé sans trop d’encombres leurs premiers tests dans la Coupe de la République de basket-ball, samedi et dimanche dernier, au gymnase de Phoenix. Le Real, samedi, n’a pas fait de cadeaux à l’ASVP. L’EDB Cassis a un peu souffert contre les Malherbes Harlems, les Roche Bois Warriors ont passé l’obstacle de Vuillemin assez facilement et Attila a pris le dessus sur les Vikings.
Quatre rencontres, quatre styles, quatre scores. Dans le match pour une place en quarts de finale, le Real de Port-Louis a facilement dominé l’ASVP 103-55. Un score qui ne surprend pas Neva Vadiveloo, l’entraîneur des tenants du trophée. « Les joueurs étaient appliqués pendant la rencontre. Le résultat est là », avance-t-il. Pourtant, les 100 points ne sont pas une barre à atteindre facilement en match. « Je préfère que mes joueurs soient appliqués et suivent les consignes. Et puis, j’ai remarqué qu’il y a quelques retouches à effecteur sur l’ensemble du jeu. »
Maintenant que le Real est qualifié pour la suite, c’est donc une deuxième paire de manches. L’adversaire se nomme les Mahebourg Flippers. La rencontre se jouera demain à 19h au gymnase de Phoenix. « Là, ce sera différent. Nous affronterons une équipe qui a le même niveau que nous », admet l’entraîneur. « Il nous faudra être prudents. Les Flippers sont assez surprenants dans leur jeu. »
Si le Real a passé le cap du match éliminatoire — le seul d’ailleurs —, les autres équipes en lice ont joué les quarts de finale dimanche.
Trois rencontres, avec en premier lieu Malherbes qui a été défier l’EDB Cassis. Une formalité pour l’autre équipe de Port-Louis, qui a malgré tout souffert au premier quart temps. En effet, c’est Malherbes qui menait 20-17 après les dix premières minutes. Mais au cours de la rencontre, la tendance s’est renversée. Au deuxième quart-temps, Cassis reprend la main, avec 15-10, puis 20-11 au troisième. Ce n’est que dans le dernier quart qu’on verra les Harlems effectuer un sursaut d’orgueil (20-14), mais ce sera trop tard. Cassis terminera la rencontre 66-57.
Roche Bois a aussi connu une traversée facile face à Vuillemin. 77-60, pour les protégés de Désiré Numa face à une équipe de Vuillemin toutefois combative, comme en témoigne le score aux différents quarts (17-13, 17-15, 26-13, 16-19).
Par contre, Attila a eu plus de peine à se défaire des Vikings. Un duel qui a tourné à un chassé-croisé, mais qui a finalement tourné à l’avantage d’Attila. Cette joute entre frères ennemis a permis de voir une rencontre équilibrée, avec Attila menant la rencontre 17-13 après le premier quart, puis les Vikings prenant les choses en main au deuxième (13-15). À 30-28 à la mi-temps, personne ne pouvait dire qui serait le vainqueur.
De retour de la pause, Attila remet les pendules à l’heure (23-13). Avec plus de dix points d’avance, Attila peut voir venir. Mais les protégés de Nicolas Duval relâchent trop la pression et voient fondre sur eux les Vikings, qui leur passent 19 points dans le dernier quart. Attila, par contre, assure le minimum avec 15 points marqués, suffisant pour lui donner la victoire 68-65.
Les demi-finales opposeront donc Cassis au vainqueur de la rencontre Flippers/Real, alors que les Roche-Bois Warriors affronteront Attila dimanche à Phoenix. Cette Coupe de la République version 2014 prend déjà des allures port-louisiennes.