Aux Jeux de 2007 à Madagascar, comme lors des précédents JIOI, Maurice se faisait toujours humilier en perdant par des écarts de 30 points à monter. Cette année toutefois, les choses ont changé puisque les deux sélections nationales ont sorti des performances dignes. La sélection nationale féminine, entraînée par Jean-Marie Bhugeerathee et son adjoint Prakash Radha, a même fait mieux en décrochant la médaille de bronze face aux Seychelles. C’est la deuxième fois que Maurice remporte le bronze en basket-ball, après celui de 2003 à Maurice.
Maurice n’est désormais plus une proie facile. Les Réunionnais et Seychellois l’ont découvert à l’issue de ces 8es Jeux. Que ce soit chez les filles ou chez les garçons, Maurice a impressionné plus d’un de par le basket proposé. Car elle n’a pas fait que subir, mais a aussi poussé ses adversaires à sortir le grand jeu. En féminin d’abord, les joueuses de Jean-Marie Bhugeerathee ont été tout simplement irréprochables.
Elles ont prouvé qu’elles avaient, non seulement des qualités physiques et techniques, mais aussi un mental de fer qui leur a permis de retourner des situations défavorables en leur faveur, notamment lors de leur premier match face aux Seychelles. Menées par un écart de 15 points avant la pause, les Mauriciennes revenaient plus fort que jamais pour s’imposer pendant les dernières minutes par deux points d’écart.
Moment historique dans le sens où c’est la première fois que Maurice dispose des Seychelles en basket-ball féminin. La cerise sur le gâteau est que Maurice a doublé la mise en disposant de cette même équipe par un écart de 28 points (74-46) pour remporter le bronze devant le public seychellois. À noter que Maurice a terminé à la première place dans la poule A, après avoir facilement battu les Comores (85-38). En demi-finale, elle est tombée sur une équipe d’expérience en perdant 44 à 85, alors qu’à un certain moment elle était revenue à quatre points seulement pour faire douter l’adversaire.
Chez les hommes, l’équipe entraînée par Rakesh Chundunsing et son adjoint Nicolas Duval a été éliminée au premier tour. Il faut cependant reconnaître que les Mauriciens ont été tirés dans une poule A très difficile avec la présence de La Réunion et Mayotte. Le seul adversaire à la portée de Maurice a été les Comores, qu’elle a battues sur le score de 73 à 68. Une victoire encourageante pour l’après-Jeux dans le cadre de la relance de cette discipline à Maurice.
Ce qu’il faut surtout retenir au niveau du basket-ball masculin, c’est que les Mauriciens ont évolué sans complexe face aux grands de l’océan Indien, notamment pour leur match d’ouverture face aux Réunionnais, en perdant par 55 à 68 et ce, après avoir mené la vie dure à leur adversaire. Cette équipe n’a jamais abdiqué et a joué avec beaucoup de détermination. Elle a mouillé son maillot et a fait honneur au pays. Face à Mayotte, les Mauriciens ont tout donné. Toutefois, ils sont tombés sur une superbe équipe en s’inclinant 66 à 89.
Ce qu’on retiendra de ces deux sélections nationales à Mahé, c’est cette envie de se surpasser et surtout de ne pas se faire humilier. Elles ont défendu avec fierté le drapeau national et ont démontré qu’il faudra compter sur elles, à conditions maintenant que le gouvernement, à travers le ministère de la Jeunesse et des Sports, mette les moyens nécessaires à leur disposition.
Les joueurs et joueuses sont à féliciter, mais aussi les entraîneurs, la Fédération mauricienne de basket-ball et son président Didier Moutou, lequel a accompli un travail remarquable pour donner les moyens qu’il faut à ces deux équipes.