Les incidents survenus au cours de la finale de la Republic Cup de basket-ball, le 9 mars dernier, entre le Real et Roche-Bois Warriors, ne resteront pas impunis. Le comité directeur de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB) se réunira ce soir pour décider des sanctions à être appliquées. Selon toute vraisemblance, les joueurs concernés devraient a priori écoper de matches de suspension. Mais la question dépendra, bien évidemment, des règlements que la FMBB avait soumis aux clubs avant le coup d’envoi de Republic Cup. Selon les règlements de la FMBB circulés avant le début de la compétition, les sanctions devraient varier entre trois et cinq matches de suspension, dépendant de l’implication des joueurs concernés. Dans le cas présent, plus la sanction sera dure, plus la FMBB démontrera sa volonté d’éradiquer toute forme de violence pendant ses compétitions. Pour rappel, les choses avaient dégénéré pendant la finale masculine de la Republic Cup, le samedi 9 mars, au gymnase de Phoenix. Le Real menait face à une vaillante formation des Roche-Bois Warriors. À seulement six secondes de la fin, une bagarre avait éclaté impliquant des joueurs des deux formations. Avec des spectateurs faisant irruption sur le terrain pour se mêler à la bagarre, les arbitres de la rencontre n’ont eu d’autre choix que de stopper le match. Tout ce mauvais spectacle s’était déroulé devant le président de la Zone 7, le Malgache Abel Ntsay. Après la rencontre, le rapport des arbitres avait clairement identifié les joueurs impliqués. Puis, la FMBB avait convoqué tous les joueurs des deux équipes, ainsi que leurs entraîneurs pour une audition. Un exercice auquel tout le monde avait pleinement collaboré. « La FMBB avait déjà circulé les règlements avant le début de la compétition. Personne ne pourra donc venir dire qu’il n’était pas au courant », laisse-t-on entendre du côté de la Fédération. Le comité disciplinaire est placé sous la responsabilité de Guillaume Françoise. Les autres membres sont Frédérick Atisse, Norbert Tamatave, Alvin Athave et Natacha Joumont. La question des sanctions ne sera pas le seul item à l’agenda de la réunion de la FMBB. En l’absence du président Philippe Lee Kam Chung, c’est Alvin Athave qui tient les rennes de la FMBB jusqu’au retour du titulaire. Alvin Athave aura donc à trancher sur la question de la relance de la Super League. Initialement prévu pour la mi-avril, il semblerait que le coup d’envoi de la Super League sera repoussé vers la fin du mois prochain. « La question est à l’agenda de la réunion de ce soir. Nous serons fixés bientôt », souligne-t-on encore du côté de la FMBB.