Les Roche-Bois Warriors ont entamé victorieusement leur campagne dans la Republic Cup de basket en disposant, samedi au gymnase de Phoenix, du CSSC sur le score de 89-77. Les Port-Louisiens accèdent donc au prochain tour de la compétition.
Dans une rencontre où les enjeux étaient énormes, les deux équipes devaient surtout maîtriser la partie technique. En début de rencontre, les Curepipiens sont les maîtres du jeu. Pas pour longtemps, hélas. Après leur premier tir à trois points, ils sont restés scotchés à cette marque.
Les Roche-Boisiens, eux, ont vite fait de répliquer pour prendre le large. 8-3 après les trois premières minutes de jeu. Après 4’35 de jeu, les Roche-Boisiens avaient déjà fait le break (13-8). Ces derniers évoluent de plus en plus sereinement. Pas les Curepipiens qui, eux, sont brouillons dans le camp adverse.
A la fin du premier quart-temps, les joueurs de la banlieue port-louisienne ont déjà le match en main, avec six points d’avance (21-15). Au deuxième quart-temps, les choses ne changent pas. Roche-Bois s’éveille, Curepipe sombre. L’écart fluctue entre 10 et 12 points. Désiré Numa, coach des Roche-Boisiens, fait tourner son équipe.
À la mi-temps, le score est de 46-36. Le match est déjà plié. « En fait, nous reconstruisons le groupe. La moitié de l’effectif a plus de 25 ans », laisse entendre Samuel Joseph, coach du CSSC. L’équipe a fait deux recrutements, mais l’expérience de ces deux joueurs n’a pas suffi à empêcher le navire de sombrer. « Avec Jonathan Palmer et Gino Bader, nous avons eu du renfort de choix. Mais notre défaite est survenue à un tout autre niveau », admet l’entraîneur.
En effet, si les Curepipien se ressaisissent dans le troisième quart-temps, on assiste à un affaissement du côté de Roche-Bois. Les Curepipiens, menés de dix points, comblent un léger retard, mais les Warriors les maintiennent à distance respectable. « En fait, nous avons perdu trop de balles. C’est ce qui a causé notre défaite », explique Samuel Joseph. 67-56, c’est le score au troisième quart-temps.
Quant aux Warriors, cette situation a le mérite de les réveiller. Dans le quatrième quart-temps, ils retrouvent de leur allant et enfoncent de plus en plus leurs adversaires du jour. « Nous n’avons pas trouvé les bonnes combinaisons. Comme je l’ai dit, c’est surtout dû à une grande perte de balles. Et puis, les joueurs ne sont pas physiquement prêts », laisse entendre Samuel Joseph.
Les dix dernières minutes promettaient d’être longues. Le score évoluait rapidement d’un côté comme de l’autre. À un moment, Roche-Bois menait de 14 points (72-58). Ce score passait de 77 à 62, soit 15 points de décalage, pour ensuite monter à 17 points (83-66). À deux minutes de la fin, le score évoluait encore (86-73) pour finalement s’achever sur la marque de 89-77.
« Oui, c’est triste. Mais nous avons vraiment tenté le tout pour le tout. Après, comme je l’ai dit, notre défaite s’explique par deux choses, le manque de condition physique et la perte de balles », lâchait Samuel Joseph. Quant à Désiré Numa, coach des Roche-Bois Warriors, il n’a sans doute pas souhaité commenter le match.
Avant cette rencontre, le match inaugural mettait aux prises, en masculin toujours, Hoops au Centre de Formation de Ste-Croix. Une rencontre que les protégés de Rubin Batterie ont remportée sur le score de 54-42. Dimanche, les Malherbes Harlems ont disposé du Forest Side SC sur le score de 81-70, alors que le Real a pris la mesure des Vikings (70-61). Chez les dames, BBRH-Hoop a disposé des Malherbes Harlems 48-29.
On est donc déjà au stade des quarts de finale et les rencontres s’annoncent intéressantes à plus d’un titre. Le premier quart masculin, demain, mettra aux prises l’École de Basket de Cassis à BBRH-Hoop, alors que les Roche-Bois Warriors affronteront Attila dans le deuxième quart de finale, prévu jeudi. Les Malherbes Harlems et les Mahebourg Flippers en découdront dans le troisième quart de finale, alors que le Real croisera le fer avec l’ASVP dimanche. Une rencontre féminine est également à l’affiche, avec les Malherbes Harlems qui défieront l’Union Sportive de Beau-Bassin Rose-Hill dimanche.
Notons que toutes les rencontres se dérouleront au Gymnase de Phoenix.