L’organisation du tournoi de la Coupe des clubs champions de l’océan Indien (CCCOI) 2011 hommes et dames de basket-ball, qui devait avoir lieu à La Réunion fin novembre ou mi-décembre serait dans l’impasse. C’est ce qu’a révélé au Mauricien Johan Guillou, trésorier du club Tamponnais.
La Réunion va-t-elle accueillir ce tournoi ? À cette question, Johan Guillou n’hésite pas à dire que la situation n’est pas favorable. Une telle compétition devait être prise en charge par la Ligue réunionnaise de basket-ball (LRBB).
Comme les compétitions devaient avoir lieu au Tampon, il se trouve que la LRBB aurait demandé au club concerné de financer complètement les compétitions. Le Tampon domine le basket en ce moment à l’île soeur dans la mesure où ses équipes masculine et féminine cette année ont réalisé le doublé championnat-coupe.
« La Ligue réunionnaise a demandé au club du Tampon d’assurer une telle responsabilité financière qui implique notamment l’hébergement, le transport et le côté administratif. Ce n’est pas possible. Une telle organisation est a priori l’affaire de la Ligue réunionnaise. Le club est prêt à apporter son soutien mais pas pour la totalité des opérations », déclare Johan Guillou.
Il ajoute toutefois que rien n’est définitif. Le club tamponnais va poursuivre les négociations avec la LRBB. « Nous avons fait des efforts, il faut qu’il en soit de même de l’autre côté. Il ne s’agit pas de l’affaire d’un club mais de toute une île. »
Selon Johan Guillou, une réunion du comité directeur du Tampon est prévue ce soir afin de faire une évaluation de la situation et aussi de trouver des solutions avant de prendre des décisions qui pourraient remettre en cause la tenue de ce tournoi de la CCCOI à La Réunion.
De son côté, le président de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB), Didier Moutou, dit qu’il suit de près cette affaire. « C’est dommage. J’espère qu’une solution sera trouvée afin que le tournoi puisse avoir lieu. Toujours est-il que la FMBB garde contact avec La Réunion pour connaître les développements. »
Dans une éventualité que l’île soeur ne parvient pas à honorer son engagement, Didier Moutou estime que Maurice pourrait alors prendre le relais pour abriter l’événement, cela sous certaines conditions. « Certes, en tant que dirigeant responsable, je souhaite que La Réunion arrive à organiser ce tournoi puisqu’on dépend d’elle. Mais si tel n’est pas le cas, il serait triste de priver les équipes de ce tournoi. Nous allons voir dans quelle mesure organiser la compétition cette année même », avance le président de la FMBB.