La formation féminine de basket-ball de l’USBBRH a remporté, dimanche dernier, à Roche Caïman aux Seychelles, la finale féminine de la Coupe des Clubs Champions de l’océan Indien (CCCOI). Une finale remportée face aux Seychelloises de Mont Fleuri par 67 à 60 et qui permet à Maurice de s’imposer pour la toute première fois dans cette compétition. Certes, les Réunionnaises et Malgaches n’avaient pas pris part à la compétition, mais pour l’entraîneur Jean-Marie Bhugeerathee, c’est une victoire amplement méritée. Car ses joueuses ont fait preuve de beaucoup de bonne volonté, de détermination et de discipline. « Je suis fier de mes joueuses. Ce qu’elles ont accompli est extraordinaire. Je les félicite et je leur dis bravo », a-t-il déclaré.
Il y a quelques semaines seulement, l’USBBRH remportait son tout premier titre de championne de Maurice. Cela après que les dirigeants aient remis l’équipe sur les rails en février 2013 après une longue coupure de quelques années. Pour Jean-Marie Bhugeerathee, remporter la CCCOI relève de l’exploit. « Les Malgaches et les Réunionnaises étaient certes absentes en raison de contraintes financières. Mais le fait demeure que nous avons très bien joué pour arriver à ce résultat. Nous sommes tous très satisfaits de notre parcours dans ce tournoi dans le sens où nous avons réalisé un sans-faute en quatre sorties », a-t-il déclaré.
Pour Jean-Marie Bhugeerathee, son équipe a très bien préparé cette compétition et était prête à jouer face aux Réunionnaises et Malgaches. « C’est dommage que ces équipes n’ont pu se déplacer. Mais peu importe, nous savourons cette victoire comme elle se doit. Elle est méritée par rapport aux efforts que les joueuses ont conssentis », a-t-il fait remarquer. Ce dernier a salué la mentalité de ses protégées qui, a-t-il indiqué, ont été exemplaires pendant tout le long du tournoi. « Mes joueuses se sont très bien comportées. Elles ont écouté les consignes et ont été très disciplinées. C’est pour ces raisons que je dis que nous méritons amplement cette victoire », a fait ressortir l’entraîneur de la formation des villes-soeurs.
D’autre part, Jean-Marie Bhugeerathee a trouvé que le tournoi était d’un très bon niveau. Selon lui, ses joueuses ont eu fort à faire face aux Mahoraises de Chicago. « Les Mahoraises étaient très agressives lors de ce match. Elles ont exercé une grosse pression du début à la fin. Heureusement que nous avons pu sortir de ce piège pour avancer dans la compétition », a-t-il expliqué. Pour ce dernier, ce n’est pas uniquement l’expérience qui fait la différence dans un match. Car il est d’avis qu’une préparation bien faite y est aussi pour beaucoup.
Des joueuses exemplaires
Selon Jean-Marie Bhugeerathee, c’est la finale face aux Seychelloises de Mont Fleuri qui a été la rencontre la plus difficile à jouer, dans le sens où l’adversaire a mené pendant les trois premiers quart-temps. « Nous n’avons jamais baissé les bras et à force de persévérer, nous avons pu faire la différence lors du quatrième quart- temps. Comme je l’ai fait ressortir, la mentalité de nos joueuses a été exemplaire, voire formidable. J’ajouterai que notre rapidité pendant tout le long du tournoi, aussi bien que notre adresse et notre condition physique nous ont grandement aidés à aller chercher ce titre », a-t-il déclaré.
Jean-Marie Bhugeerathee a aussi salué la performance de son capitaine Anouska Jocelyn qui a su motiver ses coéquipières, afin qu’elles puissent donner le meilleur d’elles-mêmes. Hormis Anouska Jocelyn, l’USBBRH compte également dans ses rangs quatre autres présélectionnées pour les Jeux des Iles de l’océan Indien de 2015 à l’île de La Réunion, à savoir Caroline Adeline, Julie Laplanche, Emilie Permal et Sandrine Appadou. « Je remercie tous ceux qui nous ont aidés dans cette réussite collective à savoir Gervais Dorasamy, mon assistant Jean-Marc Manick, sans oublier Leslie Chérubin, le maire de BBRH Philippe Boudou, les joueuses et leurs familles pour leurs compréhensions et l’équipe de Malherbes Harlems. Merci aussi à Hyundai pour son soutien à ce déplacement. Je dédie cette victoire aux deux joueuses qui n’avaient pas fait le déplacement à savoir Aaisha Abibe et Charlène Sansfaçon », a-t-il dit.