Beaucoup sont ceux qui ne vendaient pas chers les chances de la sélection nationale féminine lors de ces 8es Jeux des Iles de l’océan Indien, aux Seychelles. Même que certains n’ont pas hésité à mettre les bâtons dans les roues de l’entraîneur Jean-Marie Bhugeerathee pour tenter de faire échec à son équipe – ces personnes sauront se reconnaître. Mais au final, les joueuses, bien soutenues par l’entraîneur national et son adjoint Prakash Radha, ont sû se montrer très fortes pour offrir à Maurice une médaille de bronze que nous estimons vaut de l’or. D’autre part, la sélection masculine n’a pas déméritée dans la mesure où elle s’est bien battue et a évité les gros écarts de 40 points, voire de 50 points ou plus, concédés par le passé face aux gros de la région.
L’objectif était de décrocher un podium tant chez les garçons que chez les filles. Cet objectif a été en partie atteint avec cette belle médaille de bronze remportée par la sélection féminine. Qui plus est, cette équipe s’est même permise de battre, à deux reprises, le pays organisateur, et ce, même s’il faut reconnaître que ce dernier avait présenté une équipe vieillissante. Il n’empêche que les Mauriciennes ont eu le mérite de croire dans leurs chances comme lors de ce match inaugural face aux Seychelloises. Leur détermination et leur envies les ont permis de remonter des situations compliquées dans ce match où elles étaient menées par 15 points d’écart avant la mi-temps. Au final, Maurice a battu les Seychelles par 58 à 56.
La cerise sur le gâteau demeure la deuxième victoire mauricienne face aux Dalons, lors du match de classement. Cette fois, les joueuses de Jean-Marie Bhugeerathee se sont imposés par 74 à 46, soit par une avance de 28 points. Du jamais vu ! De plus, les mauriciennes ont crée l’exploit dans la mesure où jamais dans le passé, Maurice ne s’était imposée en féminin face aux Seychelles. A noter que Maurice a également facilement dominé les Comores (85-38) en match de poule, mais a été battue (44-85) par La Réunion en demi-finale, alors qu’elle était revenue à quatre points seulement à un certain moment du match.
La sélection masculine, entraînée par Rakesh Chundunsing et assisté de Nicolas Duval, a elle eu moins de chance en tombant dans un groupe très difficile en présence de La Réunion et de Mayotte. Il n’empêche que les Mauriciens ont sorti du beau basket et ont même impressionné plus d’un. Battus dans le passé par des gros écarts de points par les Réunionnais, les joueurs de Rakesh Chundunsing ont montré un visage nouveau, voire conquérant, pendant ce match et pendant tout le tournoi. Cette première rencontre, ils l’ont perdu par 15 points d’écart seulement. Lors de leur deuxième match, ils se sont imposés face aux Comores (73-68) avant de tomber ensuite (66-89) face à une superbe équipe mahoraise. Cette même équipe qui a battu La Réunion par un écart de 16 points !
Ces performances en féminin et en masculin augurent des lendemains meilleurs pour le basket-ball mauricien. Comme l’avait si bien dit le président de la FMBB (Fédération mauricienne de Basket-Ball), Didier Moutou, pendant la campagne de préparation, toute bonne performance profitera à la discipline dans le cadre de sa reconstruction. Un premier pas a été franchi et il reste maintenant au ministère de la Jeunesse et des Sports de mettre les moyens et les facilités nécessaires à la disposition du basket-ball, afin de lui permettre de progresser davantage et d’atteindre d’autres horizons.