Dominique Marisson a succédé à Didier Moutou à la présidence de la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB) à l’occasion de l’assemblée générale annuelle tenue hier au gymnase de Phoenix.
 En ce qui concerne la motion d’une Super League avec huit équipes, les représentants de clubs l’ont rejetée. Ils ont opté pour la continuité, c’est-à-dire une ligue aller-retrour pour la saison 2011-12. Ce n’est qu’après que la Super League sera en vigueur.
Comme décidé lors du comité directeur de la FMBB le 29 août, le remaniement a pris effet hier avec Dominique Marisson à la présidence, Cédric Paunin au poste de secrétaire à la place de Kris Sunnasy alors que Dany Li demeure le trésorier.
« Si j’ai accepté ce poste, c’est que je tiens beaucoup au basket, qui doit primer sur notre intérêt personnel. Certes, je suis consciente que ma tâche s’annonce herculéenne, mais je dois mettre les conditions en place pour que tous les composants de la discipline se retrouvent et travaillent dans la même direction », a déclaré au Mauricien Dominique Marisson.
Cette dernière reconnaît que des choses ont été réalisées mais qu’il reste malgré tout beaucoup à faire pour satisfaire les clubs. Dominique Marisson ajoute que sa présidence sera également axée sur la formation à différents niveaux. Elle a retenu les propositions faites par certains membres de clubs concernant la régionalisation de la formation au lieu de tout centraliser à Phoenix.
En ce qui concerne la motion d’une Super League avec huit équipes, les représentants de clubs ont préféré que la compétition reste inchangée. De ce fait, la ligue nationale sera jouée selon la même formule aller-retour avec les onze équipes, dont les quatre meilleures disputeront par la suite un play-off pour déterminer le champion.
Outre la ligue masculine et féminine à gérer dans un premier temps, Dominique Marisson devra se pencher d’ores et déjà sur le dossier du tournoi de la Coupe des clubs champions de l’océan Indien 2011 qu’envisagerait d’organiser la FMBB en décembre sous certaines conditions après le renoncement de La Réunion.
« Dès demain (Ndlr : aujourd’hui), je vais commencer à préparer tous ces dossiers. La ligue reste la priorité des priorités », fait ressortir la nouvelle présidente de la FMBB.
_____________________________________________________________
Une AG des plus houleuses
L’assemblée générale (AG) de la FMBB tenue hier au gymnase de Phoenix a duré un peu plus de six heures (10h45-16h55). C’est à une AG houleuse que nous avons assisté avec les représentants de clubs tirant à boulets rouges sur les dirigeants de la FMBB, de vifs échanges entre Didier Moutou et James Lee Fye, des règlements de compte entre membres de la FMBB et pour couronner ce spectacle désolant, l’attitude agressive de Philip Lee Kam Chung envers l’ancien président de la FMBB.
Même si le comité directeur s’est rencontré juste avant l’AG, il va sans dire que les dirigeants ont mal abordé leur sujet. D’abord l’agenda n’a pas été respecté. S’il fallait débuter par la lecture et l’adoption du procès verbal de la dernière AG, nous avons eu droit au rapport du président sortant, Didier Moutou. Un rapport interrompu à plusieurs reprises par certains représentants de clubs, surtout lorsqu’il abordait les 8es Jeux des îles de l’océan Indien.
Quant au rapport du trésorier, il n’a pas été approuvé. Les représentants de clubs ont estimé que ledit rapport comporte des inexactitudes sur certains items, notamment des dépenses imprévues relatives aux déplacements à l’étranger.
Ce n’est qu’hier que les représentants de clubs ont appris que les joueurs n’étaient pas assurés pour la ligue nationale 2010-11 alors qu’au moment du renouvellement des licences (Rs 250 par joueur) la FMBB avait informé les clubs que l’assurance du joueur était incluse. Il aura fallu des cas de blessure pour que les clubs se rendent compte que la FMBB n’a pas une policy en tant que telle. Et les dirigeants de clubs, de leur côté, ne connaissent pas leurs propres règlements.
En ce qui concerne l’arbitrage, les représentants de clubs ont dénoncé la « loi du plus fort » des arbitres qui choisissent les lieux pour aller officier. Le manque d’officiels durant le match a également été décrié par l’assistance. Des mesures appropriées seront prises, a assuré la nouvelle présidente de la FMBB, pour corriger ces manquements.
Face à une assistance hostile, les dirigeants du comité directeur ont trouvé le moyen de se tirer dans les pattes ou encore d’aller à la confrontation, à l’image de Didier Moutou et James Lee Fye sur une éventuelle suspension de l’ancien coach national de l’équipe masculine et de quelques joueurs pour leur comportement lors d’un stage résidentiel.
Autre échange entre ces deux dirigeants sur la source financière de la CCCOI en 2008 à Maurice. Dans la foulée, Philip Lee Kam Chung a laissé entendre que Didier Moutou aurait colporté des rumeurs selon laquelle il aurait détourné une certaine somme à l’occasion de cette CCCOI alors qu’il était le président de l’organisation.
L’AG a pris fin avec le rejet de la motion pour une Super League cette année.