La Fédération mauricienne de Basket-Ball avait choisi Jean-Marc Manique, entraîneur du Centre national de formation (CNFBB) pour prendre en charge la sélection masculine de moins de 18 ans qui participera aux 8es Jeux de la CJSOI (Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien) du 9 au 16 juillet aux Comores. Avec le refus de ce dernier d’assumer ces fonctions, c’est le co-entraîneur du CNFBB, David Grenade, qui a été retenu pour ce poste. Selon lui, une équipe du centre avait déjà été mise en place depuis avril 2010 et à cela, sont venus s’ajouter, récemment, d’autres jeunes venant des clubs. Le travail est arrivé à un stade avancé et l’objectif est de se retrouver sur le podium. A noter que la compétition de basket-ball se jouera sur l’île d’Anjouan, contrairement aux autres compétitions qui sont, elles, prévues sur Grande Comores.
La performance des sélections, féminine (médaille de bronze) et masculine (5e) aux 8es Jeux des Iles de l’océan Indien, l’année dernière, aux Seychelles, a inspiré les plus jeunes. « Les jeunes sont tous conscients de ce qui les attend. ils savent tous qu’ils portent une grosse responsabilité sur leurs épaules. Mais en même temps, ils ont l’envie de réaliser de belles performances comme leurs aînés aux Seychelles, l’année dernière. Ils sont très appliqués et travaillent très dur, afin de pouvoir se retrouver sur le podium » a expliqué David Grenade. Du reste, a-t-il ajouté, la devise de la sélection est discipline, volonté et dévotion. « A ce jour, je n’ai pas à me plaindre de l’attitude et du comportement de mes joueurs. Ils sont tous motivés et déterminés à faire honneur au pays et je leur fais confiance. »
L’avantage de cette équipe est qu’elle a été mise en place depuis avril 2010 et depuis, elle a travaillé à la raison de trois fois par semaine sous la houlette de David Grenade lui-même et de Jean-Marc Manique. « Au départ, nous avons procédé à une détection à travers l’île pour recruter les meilleurs 14-15 ans avec trois objectifs. Il fallait d’abord former des joueurs susceptibles d’alimenter les clubs de première et de deuxième divisions, ensuite aider à rehausser le niveau du basket-ball et en dernier lieu, préparer les 8es Jeux de la CJSOI », a-t-il indiqué.
Sa nomination à la tête de cette équipe est donc une continuité logique de ce qui a été entrepris depuis avril 2010. De plus, David Grenade a eu l’occasion d’avoir d’autres jeunes à la suite d’une convocation adressée aux clubs par l’entremise de la fédération. « Des jeunes de 16-17 ans ont donc rejoint l’escouade, il y a deux semaines, et travaillent activement en vue d’intégrer la sélection finale. »   Selon David Grenade, le travail a gagné en intensité et la prochaine étape est maintenant d’arrêter une liste de 18 joueurs d’ici la fin du mois.
A partir de là, l’entraîneur national envisage de disputer des matches de préparation avec les équipes de première et de deuxième division. « Nous espérons aussi pouvoir effectuer un camp d’entraînement à l’étranger et un autre à Maurice. Cela dans le but de renforcer l’esprit d’équipe », a fait remarquer David Grenade. Ce dernier a ajouté que cette équipe a des visées à long terme, car après les Jeux de la CJSOI, elle espère participer au tournoi des moins de 18 ans de la FIBA (Fédération internationale de Basket-Ball) Afrique, puis à celles des moins de 20 ans, puis des moins de 23 ans. « Notre souhait est de pouvoir participer à ces compétitions, afin que nos joueurs gagnent davantage en expérience. Avec cette génération, nous visons les Jeux des Iles de 2019 qui auront lieu, à Maurice », a souligné l’entraîneur national.
Pour conclure, David Grenade a déclaré que s’il n’avait pas été retenu comme entraîneur de cette équipe et ce, même s’il a été aux côtés de la majorité de ces jeunes au cours de ces deux dernières années, il n’aurait pas vraiment été déçu. « Car je suis avant tout un jeune entraîneur. J’aime ce sport et je suis pour sa promotion et l’avancement de mon pays. Mon objectif est d’apporter ma contribution au basket-ball peu importe le choix quant à  celui qui est appelé à entraîner une sélection nationale », a-t-il conclu.
–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Renvoyée au 11 mars
L’assemblée générale spéciale convoquée dimanche dernier, au gymnase de Phoenix, par la FMBB, n’a finalement pas eu lieu, faute de quorum. Cette réunion avait été convoquée dans le but de statuer sur le cas Malherbes Harlems pour savoir si oui ou non il doit demeurer chez l’élite cette saison. Il convient de souligner que cette équipe a terminé le championnat de première division de 2010 à la dernière place et a ensuite perdu les barrages face à Forest-Side. Cela fait qu’en toute logique, la formation curepipienne doit évoluer en deuxième division. Toutefois, une proposition aurait été faite lors d’une réunion du comité directeur de la FMBB, l’année dernière, pour le maintien de Malherbes Harlems en première division !!! Une proposition farfelue et qui explique tout ce remue-ménage autour d’un problème qui n’aurait même pas dû exister.