Les Vikings ont gagné le droit de rester en Super League de basket pour la saison prochaine en prenant le meilleur sur une équipe de Highlands Cadets combative à souhait, dimanche, dans la série de matches de play-down disputés au gymnase de Phoenix. Ils ont dominé l’équipe du centre sur le score de 65-56.
Si on devait accorder la palme de la combativité, elle irait, sans aucun doute à Highlands. Si au premier quart les Cadets prennent l’eau (9-23), ils se ressaisissent en deuxième période avec 16-9, mais ils restent malgré tout assez loin derrière les Vikings (33-25).
On aborde la deuxième partie de la rencontre et les Vikings avaient, semble-t-il, déjà pris une option. Et au retour de la pause, ils confirment leurs intentions en prenant le large (21-8), symbolisé par une avance de 21 points, soit 54-33.
Dans la dernière tranche, les Cadets réagiront, mais ce sursaut arrivera trop tard. En effet, ils réussiront le tour de force de marquer 23 points, insuffisants cependant pour aller empêcher les Vikings de rester en Super League. La rencontre s’est achevée sur le score de 65-56.
L’autre match de la journée mettait aux prises le Pamplemousses SC aux PAS Mates. Un match qui déterminerait le 10e de la D1 et qui a vu la victoire de Pamplemousses 70-49 aux dépens d’un adversaire trop timide.
Les protégés de Ludovic Victoire ont tout de suite fait parler la poudre, marquant 32 points en deux quarts temps (15-05, 17-9), avant de connaître un petit temps d’arrêt, sans conséquence sur le score de la rencontre.
Ils ont en effet marqué seulement 11 points, alors que leur adversaire en a profité pour lui passer 13 unités lors du troisième quart. Mais au dernier round, les deux équipes ont carburé au super.
49 points marqués, dont 27 par Pamplemousses, qui parachevait là sa saison, après avoir échoué en quarts de finale de la D1. La saison de basket-ball s’achève sur cette note, avec le premier sacre des Mahebourg Flippers en Super League et celle des Vuillemin Soldiers en D1.