La Fédération mauricienne de Basket-Ball (FMBB) se retrouve au coeur d’une polémique à peine 2014 entamée. En effet, l’Union Sportive de Beau-Bassin/Rose-Hill a officiellement protesté, mercredi 5 février, contre une décision de la fédération en marge du coup d’envoi de la Republic Cup, prévue pour le 2 mars prochain.
La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est le courriel du 30 janvier signé par le secrétaire administratif de la FMBB, Matthieu Laplanche. Un courriel dans lequel on peut lire: « Please also note that since the Super League 2013/2014 and the 1st Division 2013/2014 are still being played, the tournament (Ndlr: Republic Cup) will be played by using the same playing strength of last year. Every player will need to play for their actual club. » C’est justement contre cette décision que s’élève la formation des villes, dont la formation féminine de basket-ball a remporté le championnat 2013.
Dans sa protestation signée par son président Bose Soonarane, le club a indiqué avoir pris connaissance du courriel invitant les clubs à participer à la Republic Cup. Toutefois, a-t-il souligné, l’USBB/RH « is strongly protesting » contre la décision selon laquelle les équipes doivent jouer ce tournoi avec le même playing strength de 2013. Une décision qui, a-t-il souligné, est contre les principes même du fair play, mais aussi contre la politique de la Fédération internationale de Basket-Ball (FIBA) Afrique et le progrès du basket-ball à Maurice.
Pour soutenir sa protestation, Bose Soonarane a fait remarquer que le championnat féminin a pris fin en décembre dernier et que la Republic Cup marque habituellement le début de la nouvelle saison et ce, avec l’émission de nouveaux playing strengths pendant la période février-mars. Il se demande ainsi pourquoi les règlements ont changé cette année. Il a même ajouté que le présent playing strength avec lequel la FMBB demande aux clubs de jouer la Republic Cup a expiré depuis décembre 2013 !
Afin d’être en conformité avec les lois du pays, Bose Soonarane est d’avis que la fédération aurait dû enclencher des procédures immédiates pour le renouvellement des playing strengths. S’il y avait urgence, il se demande pourquoi la fédération n’a pas convoqué une assemblée générale spéciale afin d’étendre la période de validité des playing strengths. Selon lui, plusieurs fédérations nationales et internationales autorisent le mid-season transfer, cela afin de hausser le niveau de la compétition. Il pense ainsi que la FMBB devrait faire des efforts dans ce sens  » instead of opting for opacity which will only hinder the progress of basket ball. »
Dans la protestation, Bose Soonarane a rappelé à la FMBB que l’USBB/RH est la championne sortante et représentera Maurice à la Coupe des Clubs Champions de 2014 dans quelques mois. Dans cette optique, a-t-il écrit, son club a recruté des joueuses et s’attendait à les voir jouer la Coupe de la République, afin de les jauger. Malheureusement, a-t-il souligné, son club ne  pourra le faire  avec cette décision. Il a ensuite ajouté: « As a professional, I am sure you can make an idea of the prejudice which such decision has caused to the Club »
L’USBB/RH a ainsi demandé que cette décision soit revue et que la fédération initie des actions immédiates auprès des clubs pour le renouvellement des playing strengths. Il a aussi demandé que la nouvelle saison démarre avec la Coupe de la République comme cela était le cas lors des années précédentes. Si la FMBB maintient sa décision, l’USBB/RH pourrait ne pas participer à cette compétition et envisager des actions légales en conséquence. A noter qu’une copie de la protestation a été envoyée au département technique de la FIBA Afrique, au ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo et au président du Comité olympique mauricien, Philippe Hao Thyn Voon.