Les sélections mauriciennes de basket-ball entreront dans le vif du sujet aujourd’hui au complexe municipal du Port. Si les garçons affronteront un adversaire inconnu jusqu’ici, à savoir les Maldives, les filles devront se surpasser pour contrer les Mahoraises qu’elles ont côtoyées lors des précédentes éditions de la Coupe des clubs champions de l’océan Indien (CCCOI). Mais face à l’adversité, il faudra que Maurice présente un visage conquérant.
Les premiers à entrer en action sur le parquet du complexe municipal seront les garçons. S’ils ne connaissent pas les Maldiviens, par contre, les coéquipiers de Frédéric Dubois ont l’expérience des Jeux pour eux. Ce groupe comporte quelques joueurs rescapés des derniers Jeux seychellois en 2011.
Mais surtout, ils sortent d’une préparation intensive sous la houlette de Charles Tassin, le DTN appelé en urgence en avril. Ce dernier se disait d’ailleurs optimiste à son arrivée. « Il y a du potentiel », déclarait-il alors. Quatre mois plus tard, il n’a pas changé son discours. « Les garçons sont au point physiquement ».
Mais alors, quel visage montrera Maurice pour sa première confrontation contre les Maldives ? A priori, pas celle d’une équipe qui se rend sans se battre. On l’a vu lors des dernières semaines de préparation. Maurice a affiché un bilan assez flatteur, avec deux victoires et deux défaites contre les Mahorais, qui sont venus se préparer au gymnase de Phoenix. Gageons que les Mauriciens sauront en profiter pour réussir ce premier test. D’autant que la dynamique est bonne pour l’instant.
Par contre, la sélection mauricienne ne doit surtout pas pécher par excès de confiance. En face, les Maldiviens ont effectué un stage de préparation d’une dizaine de jours au Bangladesh avant de venir poser leurs valises à La Réunion. Mais surtout, cette équipe vient de terminer troisième du South Asian Regional Championships le mois dernier. Maurice a, par contre, ses grands gabarits à opposer à la tactique des Maldiviens.
Les filles entreront en action contre Mayotte à 14h au complexe municipal du Port. Une joute tout aussi compliquée à gérer pour les protégées de Rubin Batterie. Les coéquipières de Corinne Saumoroo ont, pour elles, un bilan impressionnant de trois victoires en cinq sorties lors d’une tournée pré-JIOI. Par contre, ce bilan a été entaché par la double défaite face à la sélection réunionnaise, avec une différence de points largement supérieure à 40.
Mais au-delà de ces deux revers, il faudra que Maurice obtienne les premiers points pour espérer tenir tête à Madagascar, l’ogre du groupe A. Julie Laplanche disait, quelques semaines avant les Jeux, que « le premier match devra être notre match ». Entendons par là qu’un résultat positif permettra à la sélection mauricienne de mieux se positionner pour éviter de croiser La Réunion en demi-finale.