Ce dimanche, trois rencontres de Super League de basket sont prévues pour le compte de la quatrième journée. On suivra particulièrement le match Real/CSSC. Une partie a priori facile pour le Real, qui a agi en véritable rouleau compresseur depuis le coup d’envoi du championnat. On voit mal le Real perdre cette rencontre, prévue dimanche à 18h30.
Les protégés de Neva Vadiveloo n’ont rien laissé à leurs adversaires depuis leur première rencontre face aux Hammers. Ce premier succès a laissé augurer de belles choses. Forest Side tombait (96-63), les Roche Bois Warriors aussi, bien que sur un score plus serré (67-54). Certes, ils se sont fait peur contre les Warriors, se retrouvant menés pendant un quart-temps. Mais le Real n’est pas champion de Maurice depuis 10 ans pour rien.
Dans l’autre camp, le CSSC n’a connu que des déboires depuis son entrée en compétition. Une défaite (54-95) contre les Roche Bois Warriors, une autre contre Cassis (45-85) n’ont pas contribué à mettre les Curepipiens en confiance au moment d’affronter les redoutables Port-Louisiens.
Un coup d’oeil au classement indique que le Real est deuxième, derrière les Warriors, mais avec une rencontre en moins. Quant au CSSC, il se retrouve dans la peu envieuse position de lanterne rouge. Ce qui fait que les Curepipiens risquent surtout de servir de faire-valoir sur le terrain demain, surtout avec le Real qui voudra faire le plein de points afin de se retrouver confortablement en tête.
Par contre, les Roche Bois Warriors ont démontré, jeudi, qu’ils étaient de sérieux clients pour la finale. L’équipe de BBRH-Hoop, neuvième au classement, n’a rien vu venir. Les Roches-Boisiens ont remporté la rencontre sur le score de 79-55, ce qui leur a conféré, en attendant les rencontres de dimanche, la tête du classement masculin.
Les Warriors ont d’ailleurs démontré qu’ils étaient bien les vrais challengers du Real. La résistance qu’ils ont opposée lors de la rencontre de la troisième journée en est la preuve. Mieux, ils sont eux aussi une vraie machine à gagner. 79-55 contre Hoop, 95-54 contre le CSSC, 62-50 contre Cassis, tout cela tend à démontrer qu’ils peuvent, grâce à leur technique de jeu bien particulière, repousser les adversaires dans leurs derniers retranchements.
Deux autres rencontres sont prévues dimanche, à partir de 14h30. La première, en féminin, mettra aux prises les Malherbes Harlems à BBRH-Hoop. Sauf surprise, Hoop devrait venir à bout de son adversaire du jour. L’autre rencontre, entre les Hammers et l’ASVP, à partir de 16h30, s’annonce plus serrée. Mardi, les Flippers iront défier Attila, qui a réalisé une bonne saison jusqu’ici.
À deux journées de la fin, on semble se diriger tout droit vers une finale Real/Warriors. Lors de leurs prochaines sorties, le Real affrontera l’EDB Cassis, alors que les Warriors tenteront de se défaire des Vikings. Des rencontres a priori dans les cordes de ces deux formations.