Les trois rencontres de Super League de basket promettent, certes, d’être captivantes. Mais même si le leader Real ne jouera pas ce dimanche, ni les Roche Bois Warriors ni les Vikings ne peuvent prétendre aller ravir la première place aux basketteurs de Port-Louis. Par contre, l’équipe qui a le plus à perdre sera bien les Mahebourg Flippers.
Suite à leur dernière victoire contre les Roche Bois Warriors, les Mahébourgeois sont remontés au classement, se positionnant ainsi pour les play-offs. Certes, cette échéance se situe loin dans le temps, mais la motivation engendrée par leur actuelle quatrième place devrait être suffisante pour que les protégés de Pascal Prayag tentent le tout pour le tout afin de se maintenir à ce niveau.
Ainsi, ce dimanche leur sera donné l’occasion de consolider leurs assises au gymnase James Burty David à Curepipe. Programmé comme le dernier match de la neuvième journée, la rencontre CSSC/Mahebourg Flippers devrait débuter à 19h.
Les coéquipiers de Pascal Prayag, encore euphoriques après leur victoire au forceps contre les Warriors, doivent cependant faire attention. En face d’eux, ils auront une équipe au collectif bien rodé qui a longtemps joué ensemble. Et cela pourrait valoir les meilleures techniques et tactiques du monde.
Plus tôt dans la journée, à 17 heures, les Vikings tenteront de se refaire une santé contre BBRH-Hoop, deux équipes qui affichent des intentions plus ou moins similaires mais aussi avec des qualités techniques bien différentes. Les deux formations sont connues pour leur pugnacité et on devrait s’attendre à des étincelles au cours de ce match.
Mais la rencontre à suivre sera celle opposant les Roche Bois Warriors aux Hammers, à 15 heures. Plus qu’un duel, cette rencontre devrait être l’occasion pour les Roche-Boisiens de se refaire une santé, après une défaite surprise contre les Mahebourg Flippers.
A priori, la victoire est dans leurs cordes, surtout que leur adversaire du jour n’a connu qu’un succès dans ce présent championnat. Cependant, les Hammers ont démontré quelques techniques fort intéressantes, avec notamment une attaque rapide, tâtonnant cependant dans la finition.
De l’autre côté, les Warriors, eux, sont de grands adeptes et des pratiquants du jeu bien léché et calculé. Ce qui a d’ailleurs fait leur force jusqu’ici. Mais le bel édifice commence à prendre l’eau. Toujours est-il que le calendrier des Warriors, pour la semaine prochaine, s’annonce plus léger avec une rencontre à disputer contre le Forest Side BC.
Mais la vraie rencontre au sommet se tiendra dimanche prochain, à 15 heures, au gymnase James Burty David. Elle opposera, pour le compte de la dixième journée, le Real, seule équipe invaincue depuis le lancement de la Super League, à Attila, victime d’une défaite surprise contre l’EDB Cassis. Ce match sera évidemment l’un des enjeux de la Super League.