Le Real de Port-Louis a terminé la Super League invaincu, avec neuf succès en autant de sorties. Une suite logique, qui a cependant vu le champion de Maurice en titre vaciller contre Attila, peu avant son départ pour la CCCOI aux Seychelles.
Ce classement s’échelonne sur les neuf journées de la Super League. Ainsi, dans ce classement on retrouve l’inamovible  Real, avec un neuf victoires en neuf sorties, pour un total de 759 points marqués et 18 points.
Derrière, on retrouve les Mahebourg Flippers, surprenants vice-champions la saison dernière et challengers déclarés du Real. Deux défaites, l’une contre les Port-Louisiens et l’autre contre Attila, place quant même les Mahébourgeois en deuxième position du classement, à deux longueurs du Real, et avec un petit point d’avance sur l’EDB Cassis.
Ces derniers sont eux aussi positionnés comme les challengers directs à la domination du Real. C’est d’ailleurs la deuxième meilleure attaque après celle des champions de Maurice (749 points marqués). Au final, ils sont troisième du classement, avec 15 points. Tout comme les Roche Bois Warriors, quatrièmes avec six victoires en neuf sorties, mais avec une attaque nettement moins prolifique — seulement 654 points marqués — et une défense pas assez efficace (562 points encaissés). Mais cela leur a valu 15 points tout de même, juste assez pour disputer les play-offs en janvier prochain.
Dans la deuxième partie du tableau, on retrouve les F17 Fighters, bons derniers, avec neuf points seulement. Cela dit, la jeune équipe de Flacq a connu une saison chez l’élite après sa victoire en D1 l’année dernière.
Mais l’équipe qui pourrait connaître la descente est bien les Vikings. Complètement à côté de leur sujet cette saison, après avoir vécu l’apothéose d’une victoire sur les champions de Maurice, les Vikings ont montré un visage complètement différent de ce qu’on leur connaît. Ils sont actuellement neuvièmes, avec dix points, et une seule victoire en neuf sorties.
Chez les dames, BBRH-Hoop semble en passe de reprendre la main après sa victoire aux dépens de l’USBBRH, il y a trois semaines. Cependant, les deux formations se retrouvent au coude à coude, avec cinq victoires et une défaite chacune.
Elles ne sont départagées que par une meilleure différence de points — 483 pour Hoop et 425 pour l’USBBRH. La défense, également, a pesé lourd, puisque Hoop se retrouve avec 282 points pris contre 230 pour l’USBBRH.
Malherbes Harlems se maintient à la troisième place, avec huits points en six rencontres jouées. Par contre, les Highlands Young Cadets n’arrivent toujours pas à décoller, avec aucune victoire en six sorties.
En attendant, les équipes de D1 ont commencé leur campagne. On notera que lors de la première journée, Malherbes Harlems, Hoop, Vuillemin et Souillac Eagles se sont imposés face au Highland Young Cadets (71-61), CSSC (65-30),  Pamplemousses (76-29) et Formation de Ste Croix (57-54) respectivement.
Trois autres rencontres étaient à l’affiche dimanche dernier, au gymnase de Phoenix. Malherbes Harlems a continué sur sa lancée avec une victoire sur le CSSC (45-36). Hoop est également sorti vainqueur de son duel contre les Vuillemin Soldiers (75-61). Finalement, le Curepipe Blackshield s’est imposé aux dépens du PAS Mates, nouvelle venue dans le giron du basket-ball local (69-56).