Il semblerait que la sélection mauricienne sera la plus petite au niveau de la taille lors de cette CAN U16. Aux côtés des autres nations du continent, Maurice fera bien figure de petit Poucet. « Ce sera peut-être notre plus gros désavantage. On devra tout faire pour être au point techniquement et tactiquement », explique l’entraîneur Christophe Saubestre. On voit mal les Mauriciens mettre à mal les Égyptiens, qui font plus de 1,85 m, ou les Maliens au même gabarit. Même les Malgaches culminent à plus de 1,90 m !
Mais Christophe Saubestre est optimiste. Il a suivi l’évolution du groupe depuis sa mise sur pied. « Contre des gabarits pareils, il faudra surtout être très agressifs en défense », préconise le coach. Ensuite, il faudra qu’il compose le meilleur groupe possible pour chaque match. En nommant la sélection, Christophe Saubestre a donc pris le pari de donner une nouvelle dimension au basket-ball local. « Je souhaite que cette CAN U16 soit le début d’une prise de conscience », avait-il dit en avril, quelques jours avant de prendre l’avion pour la France avec la sélection nationale.
À Tours et Orléans, il a pu observer le groupe en action, tout en y intégrant des éléments, à l’instar de David Crudo, né de mère mauricienne et évoluant en Suisse. « C’était l’une des incertitudes du groupe. Mais je confirme qu’il sera bien là. » Il a également récupéré l’intérieur Waldo Perrine, originaire de Rodrigues. On retrouve trois autres intérieurs, Nevish Doorghen, Emilio Coopen et Ryan Jhungur. Kilian Camal Boudou, Jérémy Armand, Elijah Sandian, Ridge Sophie et Rouvin Vydelingum évolueront pour leur part au poste d’arrières.
Le technicien a fait appel à trois meneurs. Il s’agit du capitaine Alexandre Wong, de David Crudo et Teddy Dhacoo. « Je suis satisfait de ce que nous avons accompli. Le groupe est monté en puissance depuis un an et demi », conclut le technicien.