La première journée de la Super League de baket, dimanche dernier, a vu les gros bras déjà se positionner. Le Real, champion en titre, l’EDB Cassis, troisième lors des play-offs, et l’USBBRH, championne en féminin, se sont offert des succès nets, sans avoir à forcer leur talent.
On peut d’ores et déjà dire que certaines formations pensent à soigner leur différence de points. Real-F 17 Fighters : 106-25, EDB Cassis-Hammers : 84-49, USBBRH-Highlands Young Cadets : 103-9. Dire que ces rencontres étaient à sens unique serait un euphémisme. Les F17 Fighters ont essayé de contester la suprématie du Real pendant un quart, opposant une faible résistance en début de rencontre, comme le témoigne le score (13-7). Mais ensuite, ils ont sombré. 49-11 à la mi-temps, 70-19 au troisième quart et 106-25 au coup de buzz final.
« En fait, j’en ai profité pour faire tourner l’équipe. Nous avons fait quelques recrutements et je voulais voir comment ils réagiraient », explique Neva Vadiveloo, l’entraîneur du Real. Il a donc fait appel à Ludovic Mameron pour pallier le départ de Mohamed, devenu entraîneur national depuis la dernière rencontre jouée. « Il s’est bien adapté dans le jeu ». Mais aux côtés de l’ancien meneur des Roche Bois Warriors, on retrouve Kerry Laprovidence et Donovan Cheong, venus de l’EDB Cassis et de l’ASVP. « C’était un match facile. J’aurais aimé les voir dans une situation plus compliquée », admet toutefois Neva Vadiveloo.
Dans l’autre rencontre masculine, l’EDB Cassis n’a pas eu non plus à se forcer pour arriver à un résultat positif contre les Hammers. Ces derniers, impressionnants au cours de la saison dernière, semblent peiner à retrouver leurs automatismes en ce début de saison. Toujours est-il qu’ils ont opposé, en début de rencontre, une résistance fort honorable. Quatre points séparent les deux formations à l’issue du premier quart, avec un avantage à Cassis (23-19).
Un avantage qu’ils maintiendront, avec 16 points marqués contre 10 encaissés avant la mi-temps (39-29). À la reprise, ils continuent la pression (58-37). Les Hammers encaissent le choc, mais n’arrivent qu’à marquer 12 points, alors qu’ils en prennent 26.
En lever de rideau de la journée, on a eu droit à une rencontre de la ligue féminine. L’année dernière, les Highlands Young Cadets avaient montré un visage bien en deçà du niveau de leurs adversaires. Cette année, elles sont parties pour rééditer l’exploit de rester au même niveau. Leur première sortie a été tout simplement un fiasco. Certes, elles jouaient l’USBBRH, les championnes en titre, mais on s’attendait qu’il y ait une forme de progression. Et bien non ! L’USBBRH a pris la mesure d’une équipe de Highlands dispersée sur le score de 103-9, avec 44 points pour Anouchka Josselin. À la mi-temps, le score était de 65-2.
Voilà, par moments, le triste spectacle qui se joue au gymnase de Phoenix.