Les Mahebourg Flippers, tenants du titre en Super League, ont fait respecter la hiérarchie au cours de la troisième journée de la manche retour. Les Mahébourgeois ont en effet pris le dessus sur une équipe du Forest Side SC qui leur a parfois donné du fil à retordre (82-67).
Les Flippers ont parfois eu affaire à une forte opposition pendant la rencontre. À voir les scores détaillés de chaque quart-temps, on comprend que les champions de Maurice ont eu chaud. Déjà, les Curepipiens n’étaient pas venus en victimes expiatoires. 15-15 au premier quart, suffisant pour que les Flippers appuient sur l’accélérateur une première fois. À la mi-temps, les Mahébourgeois mènent de trois points (35-32).
Un écart qui sera ramené à deux points au troisième quart, lorsque les joueurs de Forest Side feront eux aussi un forcing (18-17, 50-52). Mais voilà que dans la dernière période les Flippers retrouvent leurs automatismes. De l’autre côté, Forest Side laissait passer les occasion et s’effondrer (17-30). Ce qui offrait la victoire (82-67) aux protégés de Pascal Prayag, leur permettant ainsi de se maintenir dans la course aux play-offs.
Autre équipe à avoir fait parler sa suprématie : les Roche Bois Warriors. Les Port-Louisiens, surprenants depuis le coup d’envoi de la saison, se sont maintenus à la deuxième place du classement en venant à bout de l’EDB Cassis sur le score de 79-69. Les joueurs de Clency Pragassa n’ont que très rarement inquiété les Warriors en prenant cinq points d’avance dès le premier quart (21-16), puis 13 (40-27). De là, les choses n’évolueront pas forcément, les protégés de Désiré Numa se laissant porter par le score (62-50). En fin de partie, Cassis remontait un peu le retard accumulé, mais les dix points d’écart qui les séparaient des Warriors étaient un obstacle insurmontable.
Les Vuillemin Warriors se sont par contre offert un petit bol de confiance avant d’entamer leur première sortie en Republic Cup. Contre l’ASVP, décidément en bien mauvaise posture cette saison, les Beau-Bassinois ont un peu ramé, mais se sont montrés les plus réalistes sur la fin de la rencontre.
Un match qui parfois été déséquilibré, comme lors de la première tranche (23-8) en faveur de l’ASVP, ou en deuxième tranche (8-23) pour les Soldiers. Mais il a fallu attendre après la mi-temps pour que le match s’équilibre un peu plus (14-20, 45-51) pour les Vacoassiens, avant de voir leur avance fondre et perdre sur le fil du rasoir (13-22, 64-67).
Le Real, vice-champion en titre, a lui aussi fait parler la poudre face aux valeureux Hammers. Fidèles à leur style, les protégés de Neva Vadiveloo ont frappé fort d’entrée (23-4) et ont fait la course en tête pendant toute la rencontre. À la mi-temps, ils étaient déjà arrivés à 60 points, alors que les Hammers n’en avaient marqué que 17 !
Certes, le réveil des Nordistes surviendra en troisième période (25-21), mais l’avance était telle que le Real laissait venir. Finalement, c’est sur le score sévère et sans appel de 91-65 que la rencontre s’est achevée.
Scénario plus ou moins similaire entre BBRH-Hoop et les Malherbes Harlems au gymnase de Phoenix. Les Rose-Hilliennes, qui veulent conserver leur titre de championnes de Maurice, ont littéralement plombé leur adversaire 73-26.
Les prochaines rencontres se joueront la semaine prochaine, avec les joutes Vuillemin Soldiers/Roche Bois Warriors, EDB Cassis/Vikings, ASVP/Hammers et le choc de la manche retour Real/Flippers.