La saison 2017-2018 de la Super League ne ressemble en rien à la précédente. Entre les matches renvoyés, les surprises du début de saison, il est normal que de nombreuses questions soient soulevées.

En premier lieu, les surprises. Depuis le coup d’envoi du championnat l’année dernière, jamais un des favoris n’a eu à courber l’échine contre un des outsiders. C’est, finalement, arrivé dimanche dernier, lorsque le CSSC, vice-champion en titre, a subi la loi des Vuillemin Soldiers au cours de la troisième journée du championnat. Un exploit que les Beau-Bassinois ont construit petit à petit, malgré quelques contre-temps en chemin.
Certes, le score – 69-59 – est le fruit d’une rencontre que les Soldiers ont pris à leur compte d’entrée de jeu (13-8 au premier quart). Seule la deuxième tranche leur a échappé de peu, les Curepipiens revenant à 26 partout à la mi-temps.

Mais les Soldiers appuyaient sur le champignon, reprenant six points d’avance (48-42), puis achevant les vice-champions au dernier quart (69-59).
Par contre, le Real a maintenu sa série victorieuse contre BBRH-Hopp, les champions s’imposant 109-50 contre une formation qui semble toujours se chercher en Super League.
L’AS Vacoas-Phoenix, de son côté, a retrouvé la main, enlevant une belle victoire contre les Highlands Young Cadets sur le score de 84-75. D’ailleurs, ce match a été très disputé, les deux équipes prenant tour à tour la main sur la rencontre, avant que les Cadets ne laissent définitivement filer leur voisin au dernier quart.

En D1, le derby de Curepipe, entre Forest Side BC et le Curepipe Black Shield a tourné à l’avantage du premier nommé, vainqueur 59-30 dans une rencontre qu’ils ont dominé de la tête et des épaules.

Il faut noter, cependant, que plusieurs rencontres ont été renvoyées pour diverses raisons. D’une part, la joute opposant les Roche-Bois Warriors aux Mahebourg Flippers. Dans un premier temps, il s’agissait d’un manque d’arbitres. « Personne n’est disponible », laisse entendre Hedley Han, président de la FMBB. Ce qui pousse la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB) à envisager les renvois des rencontres des Warriors en week-end. « C’est la meilleure solution que nous pourrons trouver », explique-t-il.

En fait, il se chuchote que les arbitres boycottent systématiquement les rencontres des Roche-Bois Warriors. « Nous n’irons pas jusque-là. Mais nous avons prévu une réunion entre les dirigeants de la FMBB et ceux des Roche-Bois Warriors pour éclaircir la situation. »
Sauf que les Port-Louisiens ne l’entendent pas de cette oreille. « C’est comme ça depuis le début de la saison. En gros, c’est le troisième match », souligne Dane Carver, qui a repris les rênes de l’équipe roche-boisienne.
Pour lui, les choses sont simples : à la FMBB de prendre ses responsabilités. « Nous avons payé nos frais de participation. Pourquoi ne peut-on pas jouer alors ? Que la FMBB prenne ses responsabilités », s’exclame-t-il.
À savoir que ce match, reprogrammé pour hier après-midi, a été renvoyé, le gymnase de Phoenix étant fermé pour cause de conditions cycloniques.