Après les incidents de dimanche dernier lors de la finale de la Republic Cup entre le Real de Port Louis et Roche Bois Warriors , qui pour rappel s’est terminée en bagarre générale entre les joueurs des deux équipes et quelques supporteurs de Roche Bois, un comité disciplinaire a été institué par la fédération mauricienne de Basketball(FMBB) pour prendre les sanctions nécessaires.
Mercredi dernier tous les protagonistes concernés ont été  entendus lors des auditions pour la reconstitution des évévements qui a duré trois heures. Les joueurs, entraîneurs et officiels ont tour à tour donné leur version des faits devant le comité composé de Nombert Tamatave, Alvin Atave, Frédérick Atisse, Guillaume Françoise et Natacha Jumont. Ils ont aussi eu à repondre à un questionnaire préparé par le comité disciplinaire. Pour le moment aucune décision n’a été prise, mais cependant la FMBB est unanime sur une chose les sanctions risquent d’être très sévères. « Ils ont terni l’image du basketball et on avait pas besoin de cette mauvaise publicité alors qu’on veut à tout prix relancer la discipline. De plus, on avait fait parvenir des rules and regulations avant le début de la Republic Cup à chaque club et on avait fait comprendre qu’aucune incartade n’allait être tolérée, mais ils ont fait fi de nos directives. Maintenant il faudra assumer les conséquences de leur geste,  » a fait ressortir Natasha Jumont.
Les sanctions devront normalement tombées en cours de semaine après la réunion générale de ce dimanche. Elles seront en accord avec les lois de la FIBA ou plus sévère car la fédération veut en faire un exemple pour l’avenir.  » On veut lancer un message clair aux clubs et aux joueurs…aucune indiscipline ne sera tolérée, » a ajouté la sécretaire de la FMBB. Cependant au sein de la fédération on pense déjà à quelques méthodes préventives comme faire disputer tous les matches sous surveillance policière.