La sélection féminine nationale de basket-ball a désormais un entraîneur. Il s’agit de Désiré Numa, qui a tenu les rênes du Real et des Roche-Bois Warriors dans le passé. Sauf que sa nomination a été entachée d’un brève polémique, vite résolue par la Fédération mauricienne de basket-ball (FMBB).

Désiré Numa était, jusqu’à sa nomination, membre de la FMBB. Ce qui l’empêchait techniquement de tenir la barre d’une quelconque sélection. « Il a soumis sa démission la semaine dernière, dès que sa nomination a été entérinée », explique Hedley Han, président de la FMBB.

En outre, la rumeur courait que les joueuses ont boudé le premier rassemblement de l’entraîneur. « Il y a eu des remontées négatives. Mais nous devions choisir la bonne personne pour le job », avance encore Hedley Han.

Le technicien a par ailleurs tenu un premier rassemblement. Sauf que, là encore, l’idée d’un boycott a frôlé beaucoup d’esprits. Seulement une dizaine de filles ont répondu à l’appel de l’entraîneur, qui voulait prendre ses marques en vue des JIOI.

« J’ai été à la première séance avec lui. Je ne pense pas que la polémique devrait avoir lieu », explique une joueuse sous couvert de l’anonymat. En fait, elle est même convaincue que Désiré Numa sera excellent dans la tâche qui lui a été confiée. « Il a été actif au sein du basket-ball. Il a été champion avec le Real. » Si ça ne suffisait pas, notre interlocutrice va même plus loin dans ses opinions. « Regardez les Roche-Bois Warriors ou Mer Rouge SC. Il les a emmenés à un tout autre niveau. Il faut reconnaître ses capacités », avance encore la joueuse.

A un peu plus d’un an des JIOI, l’objectif, cette fois, est de se recentrer sur les buts à atteindre.  La polémique a enflé autour de la candidature de Désiré Numa, car celui était membre de la FMBB. D’autres ont souhaité que ce soit un autre candidat qui soit nommé. « Mais l’autre candidat a été inactif. On ne pouvait pas lui confier la sélection sur ces critères », ajoute encore Hedley Han. Le ressemblement de la semaine dernière a été l’occasion pour le nouveau coach d’établir un premier contact avec ses protégées. « Nous sommes convaincues qu’il pourra nous aider à atteindre notre meilleur niveau pour les prochains Jeux », conclut la joueuse.