Le ticket pour la montée en Super League se jouera aujourd’hui au gymnase de Phoenix à 15h. La finale mettra aux prises la meilleure attaque du championnat, le Curepipe Starlight Sporting Club (CSSC) au Hoop de Beau-Bassin-Rose-Hill, qui est l’une des équipes les plus expérimentées de la D1. Pour le match de classement, Highlands Young Cadets affrontera Blackshield à 17h.
« Par rapport à notre bilan depuis le début de la saison, nous sommes confiants pour la promotion. Nous avons la meilleure attaque du championnat », fait ressortir d’emblée Raphael Ritchiero, l’entraîneur du CSSC. En effet, son équipe a battu Highlands 103-97 en demi-finale dimanche dernier. Ce qui porte leur total de points inscrits à 782  devant Hoop (640 ), leur adversaire du jour.
Malgré une attaque explosive, les Curepipiens restent néanmoins prudens. Car selon Ritchiero, la formation des villes-soeurs n’a pas atteint la finale par hasard. « Nous devons veiller à ne pas tomber dans l’excès de confiance. Hoop est une équipe qui a joué pendant longtemps dans la Super League. De plus, notre défense reste un grand chantier. Nous avons encaissé beaucoup de points à cause des erreurs bêtes commises par la défense », avance notre interlocuteur.
Cela étant dit, Ruben Batterie et ses protégés joueront crânement leur chance. Ces dernier après avoir éliminé Blackshields 66-62, miseront encore une fois sur l’osmose créée entre les jeunes et les anciens qui a plutôt bien marché jusqu’à présent. Ils possèdent la deuxième meilleure attaque et défense de la compétition.
« Notre point fort reste notre esprit d’équipe. C’est ce qui nous a permis  d’atteindre notre objectif: être dans les quatre premiers pour jouer les play-offs. Maintenant que c’est fait, le moral de l’équipe est au top et cela ne peut qu’être bénéfique pour mes joueurs. Ces derniers sont prêts pour le combat », déclare le coach des Hoop.
Entre-temps, Raphael Ritchiero et son assistant Andy Tanner ont mis les bouchées doubles pour préparer la confrontation d’aujourd’hui. Le duo fera sans aucun doute confiance au capitaine Clady David, « qui est l’âme de cette équipe du Curepipe Starlight » pour mener  les siens à la victoire. « On a hâte de jouer cette finale », s’impatiente Ritchiero.