La série victorieuse du Real se poursuit. En effet, les Portlouisiens ont engrangé leur 11e succès de suite face aux Flippers. Les Mahebourgeois ont été accrocheurs et se sont bien défendus mais à l’arrivée comme cela est le cas depuis le début du championnat, les hommes de Neva Vadiveloo l’ont remporté 66-53.
L’entame de match a été à l’avantage des joueurs de Pascal Prayag qui ont débuté le match tambour battant. La domination mahebourgeoise était sûrement dû au fait que l’entraîneur du Real avait décidé de faire tourner son équipe en vue de la Coupe des Clubs Champions de l’océan Indien qui débute aujourd’hui. Les Portlousiens avaient une équipe jeune et inexpérimentée sur le terrain et ils ont pris beaucoup de temps à rentrer dans le match. Les Flippers ont profité de ce tâtonnement de leur adversaire pour plier le premier quart 14 à 7. Le deuxième quart a aussi été dominé par les Sudistes même si le Real semblait un peu mieux dans sa peau. A la pause, le score était de 24 à 20 pour les Flippers
Au retour des vestiaires, Neva Vadiveloo a décidé de faire des changements au sein de son effectif.  Enter Mohamed et les anciens, qui tout de suite donnent une nouvelle impulsion à l’équipe. Le Real certes a couru derrière le score, mais s’est montré beaucoup plus tranchant dans le jeu. Dans le quatrième et dernier quart il ne faisait aucuns doutes que le Real allait passer à la vitesse supérieure. Les Portlousiens réalisent une fin de match spectaculaire et remontent un écart de 10 points pour mener à un moment donné du match de trois points (56-53). Le tournant du match sera sans conteste la sortie de Pascal Prayag et Didier Fidèle pour faute technique. Les espoirs mahebourgeoise se sont envolés par la perte de ses deux pièces maîtresses. A la différence du Real, les Flippers ne possèdent pas un banc aussi fourni et ont éprouvé beaucoup de mal à maintenir le rythme.
Au final, le Real s’impose avec 13 points d’avance. Les Flippers de Mahebourg ne peuvent que s’en vouloir, ils avaient là une occasion inespérée de battre le leader et ainsi relancer le championnat. Le dernier quart à tout juste était calamiteux. A deux minutes de la fin du match, ils ont encaissé un cinglant 10 à 0. Pour le Real, cette rencontre a été une bonne préparation. Cela  a permis aux jeunes de gagner un peu de temps de jeu, cependant il est clair qu’il reste encore des réajustement à faire avant le début de la CCCOI. Car face aux équipes indianocéaniques cela sera une autre paire de manche.
Dans la première rencontre de la journée, l’EDB Cassis a pris la mesure des Hammers sur le score de 73 à 66. Un score logique quand on connait la qualité des joueurs de Cassis. Ils poursuivent ainsi leur remontée au classement et se mettent dans une position favorable pour les play-offs. Quant aux Hammers la descente au enfer se poursuit et ils ne sont plus loin de la zone de relégation.