Le match phare de la 21e journée de Super League a souris au Real de Port Louis. Opposé à la redoutable formation d’Attila, les Portlouisiens ont dû s’employer pour faire la différence face à son adversaire. Le score final du match 66 à 54. Cette victoire vient rassurer la bande à Neva Vadiveloo qui était un peu en proie aux doutes après sa défaite face aux Vikings.
Cependant la victoire du Real a mis du temps à se dessiner. Le début du match de la formation portlouisienne a été très poussif et c’est l’équipe de Nicolas Duval qui a entamé le match tambour battant. C’est sans surprise que le premier quart est revenu à Attila 14 à 11. Il a fallu attendre le deuxième quart pour assister à une petite révolution des joueurs du Real. La rencontre allait se débrider, avec un festival offensif de Mohamed et consort. Ils allaient inscrire la bagatelle de 26 points pour prendre une avance de 13 points à la mi-temps. Attila ne pouvait que constater les dégâts, l’écart n’allait pas être facile à remonter, surtout avec des joueurs aussi expérimentés en face.
Au retour des vestiaires, Attila a bien tenté de relancer la machine. Ils ont fait illusion pendant un certain temps en revenant à 5 points du Real. Mais au vue de la physionomie du match, les hommes de Neva Vadiveloo étaient nettement supérieurs. Ils ont parfaitement maîtrisé leur avance pour finalement s’imposer de 12 points. Cette victoire vient remettre du baume au coeur des joueurs du Real qu’on disait en difficulté ces derniers temps. Certes, ils n’ont pas encore retrouvé leur forme de début de saison mais ils sont dans la bonne direction. Quant à Attila il faudra une nouvelle fois revoir la copie. L’équipe de Nicolas Duval se doit de travailler sur ses fins de matches qui sont très compliqués à gérer pour sa troupe.
Alors que le Real caracole en tête du classement, Beau-Bassin Rose Hill Hoop continue sa descente aux enfers. Une petite victoire depuis le début de saison et depuis rien. Face à l’Association Sportive de Vacoas/Phoenix on les voyait mal réussir un bon résultat. Cela s’est confirmé sur le terrain. Sans vraiment brillé, l’ASVP a été supérieur dans tous les domaines. Que ce soit en défense ou en attaque, les Vacoassiens semblaient plus inspirés et avaient toujours un coup d’avance. De plus, Donovan Cheong le meneur de l’équipe s’est montré à son avantage dans cette rencontre. Il a été le détonnateur de l’équipe. De son côté Hoop a démontré encore une fois ses limites. L’apprentissage du haut niveau s’avère compliquer pour cette équipe qui sera certainement en première division la saison prochaine sauf sursaut d’orgueil. Au final, l’ASVP a plié la rencontre 66 à 56.
La dernière rencontre de dimanche a permis aux Hammers de remporter un deuxième succès consécutif. Les protégés de Lindsay Legris ont dû s’employer de venir à bout d’une équipe du CSSC qui est parmi les derniers de la classe, mais qui s’est tout de même bien battu. Ce qui devait être qu’un simple match de formalité, surtout après la victoire face aux Roche Bois Warriors, s’est finalement révélé beaucoup plus compliqué. Même si la manière n’y était pas cepandant les points de la victoire ne peut que faire du bien aux Hammers. Pour sa part, le CSSC devrait arriver à se maintenir dans la Super League cette saison, mais il est claire que le chantier est encore très grand et qu’il y a beaucoup à faire.