L’administration municipale des villes soeurs prévient qu’elle n’abandonnera pas son combat contre les activités commerciales illégales dans le centre-ville de Rose-Hill, malgré les actes d’intimidation de la part de certains marchands ambulants qui ont été verbalisés ces derniers jours. Selon la mairie, l’incident de mercredi dernier, lors duquel des vitres ont été saccagées « aurait un rapport direct » avec un contrôle par des inspecteurs et la Police.
Des cadres de la municipalité racontent que leurs collègues inspecteurs étaient sortis pour un contrôle de routine dans la soirée de mercredi dernier, mené avec la collaboration de la police. L’équipe a interpellé ce jour-là un marchand de rotis installé illégalement à l’angle de la rue John Kennedy et de la route Royale. Les inspecteurs lui ont donné une contravention et ont saisi ses effets personnels. L’équipe s’est dirigée ensuite au poste de police de Rose-Hill pour consigner cette saisie d’articles. Au même moment, certaines personnes sont venues dans la cour de la municipalité et ont saccagé des panneaux de vitres du bureau du Welfare Department.
Selon la déposition consignée jeudi matin à la police par la personne qui assurait le gardiennage des locaux de la municipalité, l’incident a eu lieu entre 20 h 30 et 20 h 45. Quatorze panneaux de vitres ont été endommagés. La police a déjà procédé à une arrestation.
Les employés municipaux condamnent cet acte de violence commis contre un bien public. « Si des personnes ne sont pas contentes de la manière de faire de la municipalité elles peuvent exprimer leur désaccord autrement que par la violence. En tout cas le public est conscient aujourd’hui de ce qui se fait à Beau-Bassin/Rose-Hill pour maintenir l’ordre et la discipline dans le centre ville. Ce ne sont pas des actes d’intimidations qui vont nous arrêter dans notre travail », dit un employé municipal. Norbert Froget, le maire, abonde dans le même sens. « Aussi longtemps que je serai à ce poste je vais continuer à mettre de l’ordre. Le plus difficile a été fait et ce n’est pas maintenant que nous allons reculer parce qu’il y a des menaces. Aux citadins de juger de mon action », dit-il.
Durant la semaine écoulée, les inspecteurs municipaux ont servi environ une cinquantaine de contraventions aux marchands opérant illégalement dans les divers coins du centre ville de Rose-Hill. Les saisies d’articles mis en vente ne sont pas rares également. « Kapav fer ouver enn laboutik avek tou sa bann kalite lartik-la », ironise un employé municipal.