Deux inspecteurs municipaux ont été blessés hier lors d’une opération coup de poing ayant pour but de sévir contre les marchands ambulants de Beau-Bassin/Rose-Hill. Les faits se sont déroulés en début d’après-midi lors d’une opération menée par les inspecteurs de la municipalité rue la Reine, et ce en présence de la force policière.
Deux inspecteurs de Beau-Bassin/Rose-Hill ont participé à une opération visant à prendre des mesures strictes contre la présence de marchands ambulants dans les rues de la ville. Mais ces derniers n’entendaient pas se laisser faire et le ton est rapidement monté, jusqu’à ce qu’un groupe de commerçants, opérant illégalement, en viennent aux mains.
L’opération d’hier avait pour but de sévir contre les marchands ambulants, et ce suite à une réunion entre les députés de la région, Lysie Ribot et Deven Nagalingum, le maire de la ville, Racheed Daureeawoo, les inspecteurs municipaux et les membres de l’association des commerçants de la ville pour évoquer la problématique des marchands ambulants dans les Villes Soeurs. Selon nos renseignements, six inspecteurs étaient descendus sur le terrain, et ce accompagnés de policiers. Mais des heurts ont ensuite éclaté, nécessitant l’intervention de la Special Supporting Unit (SSU) pour calmer les esprits.
Ne supportant apparemment pas qu’on tente de les faire partir ou même de voir saisir leurs marchandises, les marchands ambulants ont commencé à encercler les inspecteurs, provoquant une bousculade. C’est alors qu’ils s’en seraient pris à deux inspecteurs, les agressant notamment au niveau de leurs bras. Les deux victimes ont été conduites à l’hôpital, où elles ont reçu des soins. Contacté pour une réaction, le maire de la ville déplore lourdement ces agressions sur des employés dans l’exercice de leurs fonctions. « La situation est devenue inquiétante. Nous comprenons que les marchands ambulants doivent gagner leur vie mais les inspecteurs municipaux sont là pour faire leur travail. Chacun a son rôle à jouer dans la société », dénonce Racheed Daureeawoo. «
Pour nous, il s’agit de mettre en pratique le “law and order”. Il est dommage que nos inspecteurs paient les conséquences de cette façon », poursuit le maire.
Ces agressions, tant sur les inspecteurs et autres officiers de l’ordre que sur les commerçants eux-mêmes, font craindre le pire aux opérateurs de Beau-Bassin/Rose-Hill. Ces derniers craignent en effet une invasion de la ville par les marchands ambulants. Les commerçants ont dénoncé à plusieurs reprises le nombre de colporteurs opérant en toute illégalité, jusqu’à affirmer que ceux-ci « se croient au-dessus des lois » en résistant aux autorités. Comme dans les autres villes, les marchands ambulants ont recours à plusieurs subterfuges pour fuir les autorités. Ainsi, par exemple, ils se dispersent rapidement en voyant arriver des hommes en uniforme ou des inspecteurs municipaux, pour revenir plus tard lorsque le calme est revenu. Certains marchands opèrent même en groupes et se passent le mot. D’autres opèrent parfois dans des véhicules jusqu’à bloquer des places de parking une journée entière. Soulignons enfin que, dans le passé, des officiers municipaux avaient déjà été agressés dans l’exercice de leurs fonctions.