La seizième journée, marquée par la tenue de la deuxième édition du Trophée du Bicentenaire, a été l’occasion pour le crack de l’écurie Gujadhur, Vettel, de donner un aperçu de son potentiel. Visiblement plus à son affaire avec une course dans les jambes, le fi ls de l’étalon irlandais Know Heights en a profi té pour inscrire sa première victoire à Maurice et réussir là où Il Saggiatore avait failli la saison dernière. Battue dans l’épreuve phare avec son duo Solar Captain-Rudi Rocks, l’écurie Maingard n’a pas pour autant quitté l’hippodrome les mains vides car elle s’est fait remarquer avec Captain James Cook qui a offert à l’apprenti Mayeven Chinapiel la toute première victoire de sa carrière, Captain Tempest et Day Of Reckoning, tous deux pilotés de main de maître par Jeanot Bardottier. Ce triplé a la faculté de relancer quelque peu cette formation en panne de victoires depuis quelque temps en attendant l’arrivée de Johan Victoire. Foo Kune bredouille, l’écurie Merven, avec l’appui de Shanghai Kid et les nombreux accessits glanés dans les autres épreuves, s’est emparée de la tête du classement chez les écuries. Marine Sky et Wieland ont permis à Rousset de rester au contact des leaders tandis qu’à l’autre bout du classement, Raj Ramdin a laissé la peu envieuse dernière place à Mahess Ramdin grâce à la victoire de Posse Comitatus qui s’est imposé dans la quatrième épreuve. Quant à Allet, sa treizième réussite de la saison porte le nom de Wolfe Tone qui, à 11 onze ans, fait toujours parler de lui.
Acheté à prix d’or par l’écurie Gujadhur, Vettel n’aura fi nalement pris qu’une course avant de se mettre en évidence au Champ de Mars. Présenté dans une condition améliorée, ce pur stayer a fait parler sa classe dans ce qui constituait la deuxième étape qui devrait l’emmener jusqu’au Ruban Bleu qui demeure son principal objectif.
Sollicité par Rye Joorawon, le crack de la famille Gujadhur n’eut pas de mal à se porter aux avant-postes avec à ses basques Polar Bound qui surprit bon nombre de turfi stes qui pensaient le voir plus en retrait. En troisième position côté corde on retrouvait Not Liable, dans son dos Solar Captain, à son extérieur Why Worry, arrivaient ensuite Acuppa, Intercontinental, Code Rock et Rudi Rocks distancé.
Au passage du but pour la première fois, Vettel avait les choses bien en main et imposa une allure régulière à l’épreuve. Il fi t admirer ses belles foulées et se permit même le luxe de tenir à distance respectable son compagnon d’écurie Not Liable qui fut confi é à Swapneel Rama.
Nullement inquiété à l’avant, Joorawon donna un breather à sa monture dans la descente avant de durcir le tempo aux abords de la rue du Gouvernement. Polar Bound fut le premier à jeter l’éponge et obligea Why Worry à bouger plus tôt que prévu. Solar Captain était en embuscade tandis qu’Intercontinental et Rudi Rocks quittèrent les derniers rangs pour se rapprocher de la tête de la course.
A l’avant Vettel avait déjà fait le trou et aborda la dernière courbe avec de solides prétentions. Solar Captain se lança à sa poursuite et combla une bonne partie de son retard. Le porte-drapeau de la plus vieille écurie du turf baissa quelque peu de pied en fi n de parcours mais passa quand même le but avec une avance confortable devant Solar Captain qui n’a nullement démérité. Acuppa termina sur une plaisante note pour s’octroyer le deuxième accessit devant Rudi Rocks qui est à créditer d’une bonne course.
Vettel couvrit les 1850m en 1.53.88, ce qui constitue un bon temps si on tient en ligne de compte que la lice fut placée à 2m50 et que le pénétromètre indiquait une piste à 2,9 unités. S’il maintient sa progression, Vettel sera très diffi cile à mater dans le Supertote Golden Trophy et le Maiden, deux courses de fond taillées à sa mesure.