Hong Kong (région administrative spéciale de la Chine), Croatie et Maurice sont en lice pour organiser  la coupe du monde de beach handball des -17 ans l’année prochaine. Arrivé jeudi dernier, le Turc Burak Tuzcan, superviseur de  l’International Handball Federation (IHF) était en mission dans le pays pour évaluer les chances de l’île Maurice d’accueillir ces mondiaux après qu’elle a envoyé en septembre dernier, sa demande  d’organiser l’édition 2017 de ce tournoi planétaire.
Il a procédé à une visite des lieux où l’Association mauricienne de handball (AMH) compte organiser l’événement : Villa Caroline, Flic en Flac. Il a également rencontré les différents organismes tels que le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS),  le ministère du Tourisme, la Beach Authority entre autres. Et l’envoyé spécial de l’IHF n’a pas été déçu. «  Je suis plus que satisfait de ma visite. Je constate que Maurice a tous les critères requis pour tenir cette compétition de grande envergure chez elle », lâche-t-il.
En effet, selon Burak Tuzcan, la grande surface sablée devant l’hôtel Villa Caroline où auront lieu les matches, le climat et surtout l’envie de Maurice  de progresser dans cette discipline, cadrent parfaitement avec  les valeurs de l’IHF. « J’ai déjà été en visite à Hong-Kong avant de venir ici et là-bas, on nous a proposé d’organiser le tournoi sur du sable synthétique et au milieu des gratte-ciel.
Mais à la fédération ce qu’on préfère, c’est qu’il se tient dans un environnement  plus naturel. Et Maurice a toutes les infrastructures idéales et les facilités nécessaires. Maurice, avec beaucoup d’efforts, peut devenir la capitale du beach handball en Afrique », fait-il ressortir. Cependant, les sélections mauriciennes (garçons et filles) de beach handball ne sont pas encore prêtes, pour cette compétition qui réunira plus d’une quarantaine d’équipes.
« À Maurice, nous avons toujours joué au beach handball mais à un niveau très bas. Maintenant, ce qu’on veut, c’est le faire évoluer vers un aspect plus technique. Grâce à l’IHF, nous allons bénéficier de l’aide essentiel en terme de formation, pour nous aider à accomplir cet objectif.  Nous allons organiser des compétitions et un  championnat de beach handball pour mettre nos jeunes dans le bain», avance Daniel Gérard, président de l’AMH.
À noter que l’IHF exige au pays organisateur de diffuser toutes les rencontres en ligne (livestream). Cela étant dit, Impact production a été sollicitée pour prêter main forte en matière de logistique. Cela pour placer ce sport et aussi  Maurice  sur la carte mondiale. Le MJS et le ministère du Tourisme se disent également prêts à aider.
« Xavier Luc Duval  nous a indiqué qu’il est disposé à nous financer d’un tiers du budget », lâche Daniel Gérard. l’IHF rendra son verdict en mars prochain qui de Maurice, la Croatie ou de la Chine (Hong-Kong) organisera cette coupe du Monde des -17ans.