La première édition de la Coupe du Monde -17 ans de beach handball aura bien lieu à Maurice du 11 au 16 courant. Malgré des soucis énormes au niveau financier et qui ne sont pas encore résolus, le comité organisateur a pris la décision au cours d’une réunion tenue hier soir d’honorer son engagement auprès de la Fédération internationale de handball (FIH).
Les mordus de beach handball verront à l’oeuvre les meilleures équipes mondiales au cours de cette compétition prévue sur la plage de Villas Caroline et qui sera qualificative pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse. « Nous nous battrons jusqu’au bout. Nos appels au public ne sont pas demeurés vains et nous avons obtenu des réponses positives et des donations », nous a affirmé ce matin Jimmy Anthony, directeur du projet.
Alors que d’autres démarches sont en cours aujourd’hui, un appel a également été lancé à la FIH pour une aide financière additionnelle. Selon lui, il était inimaginable de tout laisser tomber à une semaine du coup d’envoi de la compétition, et ce, même si environ Rs 10 millions devaient encore être trouvées. « L’élan patriotique a primé », souligne-t-il.
Même état d’esprit chez Daniel Gérard, président de l’Association mauricienne de handball (AMH). « Nous tentons de garder la tête hors de l’eau et fort heureusement les négociations ont obtenu des retombées positives. Même si tout est loin d’être réglé, nous allons tout de même de l’avant. »
Valeur actuelle, les gradins sont en construction et devraient accommoder environ 1 200 personnes pour le court principal et 300 autres pour les terrains annexes. Les premiers arrivés devraient être sept délégués de la FIH, qui sont attendus demain après-midi. Ces délégués viennent de Chypre, Turquie, Serbie, d’Égypte et d’Allemagne. Quant aux délégations étrangères, aux arbitres et autres délégués techniques, ils sont attendus au cours du week-end.
La première délégation sur place devrait être celle de l’Espagne, qui évoluera dans la poule C en masculin, avec le Paraguay, l’Argentine et l’Afrique du Sud, et dans la poule D en féminin, avec American Samoa, le Portugal et l’Australie comme adversaires. Quant aux joueuses de Rodrigues, elles devraient également être sur place samedi. Ces joueuses forment l’ossature de la sélection mauricienne et ont été retenues à l’issue d’une opération de détection menée le mois dernier.