Photo illustration

Le torchon brûle entre l’Association mauricienne de handball (AMH) et l’International Handball Federation (IHF). L’AMH est contrainte de régler sa dette avoisinant les 173 000 Francs Suisse (Rs 5 M) au plus vite, au risque d’être disqualifiée des Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ), qui se tiendront du 6 au 18 octobre à Buenos Aires, capitale de l’Argentine.

Au cas contraire, « the participation of the Mauritius men’s and women’s beach handball team on the Youth Olympic Games in Buenos Aires may be endangered », nous informe Hristo Bokoski, un cadre de l’IHF. Un premier couperet est déjà tombé avec la non-participation de Maurice, aux phases éliminatoires de la zone 6 et 7 de l’IHF Challenge Trophy, qui se sont achevés le 28 avril à Lusaka, Zambie. De la zone 7, seuls Madagascar et les Seychelles avaient fait le déplacement.

Tant que l’AMH ne passe pas à la caisse, les sanctions continueront à tomber. Cependant, aucune date butoir ne leur ait imposé. L’IHF a préféré laisser le soin à l’AMH, de trouver la formule de remboursement qui lui convient le plus. « They need to either completely settle their debt or present a plan of settling the debts in instalment in a period which can be agreed, with the International Handball Federation », fait-on ressortir.