D’ici à la fin du mois prochain, l’International Handball Federation (IHF) fera connaître sa décision quant au pays qui organisera l’édition 2017 de la World Cup -17 ans en beach handball. Trois pays sont en course pour cette organisation, à savoir la Croatie, Hong Kong et Maurice, qui a été le dernier des trois à avoir reçu la visite de Burak Tezcan, superviseur de l’IHF, de jeudi à samedi dernier. Le Turc soumettra donc son rapport à l’instance internationale.
Du côté mauricien, on se dit satisfait que la visite de Burak Tezcan s’est avérée une réussite. Il a ainsi vu le site proposé pour la compétition, à savoir Villas Caroline, a visité les établissements hôteliers de la région qui serviront de lieu de résidence et a eu des discussions avec les représentants des ministères du Tourisme et de la Jeunesse et des Sports, de la Mauritius Tourism Promotion Authority, de la Beach Authority et d’Impact Productions.
Au cours de la conférence de presse tenue samedi dernier, Burak Tezcan a laissé comprendre que les chances de Maurice sont bien réelles. « L’île a les critères requis pour organiser une compétition d’une telle envergure ». Il est à noter qu’Impact Productios a été sollicité en matière logistique, vu que toutes les rencontres devront être retransmises en ligne.
En attendant la décision finale de l’IHF, l’Association mauricienne de handball (AMH) ne compte pas rester les bras croisés. Déjà, le mécanisme va se mettre en place avec l’institution d’un comité organisateur, et un dossier est en préparation afin de faire venir les meilleurs joueurs au monde cette année. Une demande sera également effectuée afin d’organiser un Beach Hand Trophy qui réunirait quelques pays africains.
« La candidature de Maurice peut s’avérer une surprise, mais le fait que nous comptons organiser la compétition sur le sable naturel peut jouer en notre faveur », avance Jimmy Anthony de l’AMH. D’autant que Hong Kong a proposé la tenue de cette échéance sur du sable synthétique. Reste que des compétitions au niveau local devront également être organisées afin de hausser le niveau.