La sélection mauricienne de beach-volley affrontera le dimanche 15 février sur la plage de Mon Choisy le Mozambique, match comptant pour le premier tour préliminaire de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). En cas de succès contre les Mozambicains, nos locaux devront affronter la Côte d’Ivoire au deuxième tour et les battre pour pouvoir accéder à la phase finale qui se tiendra aux Seychelles au mois d’avril. Mais nous n’en sommes pas encore là et le coach national Eddy Rose, est conscient que ses protégés ont du pain sur la planche pour réussir face aux forces en présence.
« En ce qu’il s’agit du Mozambique, c’est sa première participation à la CAN. Nous ne connaissons pas la force de notre adversaire mais nous aurons à donner le maximum devant notre public. En cas de victoire, nous affronterons la Côte d’Ivoire, qui est l’une des meilleures équipes africaines en beach-volley, eux qui s’étaient qualifiés pour la phase finale de la précédente Coupe du Monde », explique-t-il. Pour accéder à la phase finale de la CAN aux Seychelles, nos locaux devront battre ces deux formations. Seules les deux meilleures équipes africaines participeront au Mondial.
La présélection mauricienne a repris l’entraînement il y a  trois semaines. La première liste de 19 joueurs a été ramenée à 14 lors de la semaine écoulée et la liste définitive des sélectionnés sera connue ce lundi. Ils seront au nombre de 12. « Nous nous entraînons d’arrache-pied pour cette compétition. La présélection a pris part tout récemment à un festival de cinq équipes, histoire de bien se mettre dans le rythme. Nous allons enchaîner les entraînements pour être fin prêts le jour j. J’ai confiance en mon groupe. Les beach-volleyeurs ont conscience qu’ils devront sortir le grand jeu », explique Eddy Rose.
À noter que la Coupe du monde revient sur le Vieux Continent cette année et se tiendra sur la plage portugaise de Praia de Canide Norte à Vila Nova de Gaia au nord du pays (9-19 juillet) ou 16 équipes seront engagées.