La sélection de Maurice de Beach Soccer disputera aujourd’hui sur la plage de Maputo la manche retour du premier tour préliminaire des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) contre le Mozambique. Battue dimanche dernier à Mon Choisy sur le score de 4 buts à 2, la bande à Eddy Rose devra impérativement s’imposer avec au moins trois buts d’écarts pour avancer au prochain tour.
Les coéquipiers de Kelly Mariva auront du pain sur la planche pour remonter le déficit de buts encaissés lors du match aller à Mont Choisy. En effet, les Mauriciens ont été battus à domicile lundi dernier sur le score de 4 buts à 2 à l’occasion de la manche aller de ces éliminatoires de la CAN 2015. Maurice avait l’occasion de faire la différence à domicile mais la bande à Edddy Rose a fait souvent preuve de naïveté dans les transmissions, n’étant pas assez tranchants pour contenir les assauts adverses.
À noter que la partie s’est déroulée en trois périodes de 12 minutes, extensibles pour permettre de tirer un coup franc ou penalty. Les Mozambicains, plus affûtés et plus mobiles, ont marqué à deux reprises  en première période par l’intermédiaire d’Ainadine Fadil et de Chivale Gerson. Mais les locaux allaient se réveiller en deuxième mi-temps grâce à Stéphan Nabab qui suite à un corner, expédia le cuir dans les filets pour revenir à un but. 2-1. Mais autant dire que l’efficacité n’était pas dans le camp mauricien puisque Gradel Azie et Ludovic Rose ont fait preuve de maladresse devant le but, butant à chaque fois sur le portier mozambicain, Pedro Xavier Da Barca.
Les visiteurs, quant à eux, ne se firent pas prier pour aggraver le score sur une réalisation de Betinho Matlhombe. 3-1. Dans la troisième-mi temps, c’est le même Nabab qui porta le score à 3-2 avant que Matlhombe, visiblement jaloux du doublé du Mauricien, n’en fasse de même pour permettre à son équipe de l’emporter par 4 buts à 2. Le coach de Maurice est d’avis que son équipe aurait pu faire beaucoup mieux. « Nous n’avons pas été en mesure de faire la différence et c’est dommage car nous avions les moyens de réaliser un bon résultat à domicile. Quand on gâche des occasions, on se fait punir juste derrière. C’est le haut niveau. Les Mozambicains n’étaient pas flamboyants dans le jeu mais ils ont su saisir leurs chances et marquer quand il le fallait. Sur le deuxième but de Nabab qui porte le score à 3 buts à 2, nous nous relâchons et en une minute nous prenons un but. C’est le beach soccer. Le manque de concentration peut s’avérer fatale », explique Eddy Rose.
Le coup est jouable dans le camp mauricien
Ce dernier entend tirer des enseignements de cette joute aller et affiche toujours une confiance inébranlable en ses troupes. « Nous avons beaucoup travaillé à l’entraînement mercredi et nous avons hâte d’en découdre. J’ai constaté que les Mozambicains étaient bons techniquement et physiquement mais qu’il n’était pas exceptionnel sur le plan tactique. Je reste persuadé que le coup est jouable à Maputo. J’ai cette impression que mon équipe était quelque peu crispée à l’aller car c’est une pression d’évoluer devant son public et je pense qu’ils joueront plus relâchés à l’extérieur. Il ne faut pas oublier que nous en sommes à notre première participation dans cette compétition, tout comme les Mozambicains. Tout peut arriver dans cette partie. J’ai confiance en mes protégés », souligne Eddy Rose. Toutefois, Samuel Angel et Jordan Momine ne seront pas du déplacement, la Confédération Africaine de Football (CAF) ayant fait savoir que 10 joueurs doivent prendre part à la compétition. Il en est de même pour le Mozambique qui devra enlever deux noms de son effectif.
Pour rappel, 19 pays prennent part à ces éliminatoires de la CAN dont la phase finale aura lieu aux Seychelles au mois d’avril. Seules les deux meilleurs équipes africaines participeront à la Coupe du Monde qui se tiendra sur la plage portugaise de Praia de Canide Norte à Vila Nova de Gaia au nord du pays du 9 au 19 juillet. 16 équipes seront alors engagées.