Vainqueur de la Super Cup en football et en volley-ball, PAD & Co. s’est de nouveau illustré au cours d’une compétition organisée par la Fédération mauricienne des sports corporatifs (FMSC). Cette fois, c’était lors du festival de beach-volley tenu samedi dernier à Mon-Choisy. Toutefois, l’entreprise de Riche Terre a eu fort à faire lors de la finale disputée face à Transinvest, les deux équipes n’ayant pu trouver le chemin des filets au cours du temps réglementaire et PAD & Co. faisant la différence lors de l’épreuve des tirs au but (2-1).
Ce festival avait réuni quatorze équipes réparties en quatre poules. À l’issue de la première phase, Transinvest et Innodis (poule A), Harel Mallac et Grays (poule B), Mauritius Commercial Bank et Mauritius Post (poule C), PAD & Co. et Wastewater Management Authority (poule D) avaient acquis leur qualification pour les quarts de finale.
Harel Mallac et PAD & Co. devaient alors faire parler la poudre en dominant respectivement la Mauritius Commercial Bank (5-0) et Innodis (5-1). De son côté, Transinvest se contentait du strict minimum face à la Wastewater Management Authority (1-0), alors que Mauritius Post faisait la différence aux dépens de Grays (2-0).
Au cours des demi-finales, Transinvest repoussait le challenge de Harel Mallac sur le score de 3-1, tandis que PAD & Co. prenait le meilleur de Mauritius Post (4-2). Quant à la rencontre comptant pour la troisième place, elle favorisait les desseins de cette dernière formation face à Harel Mallac (3-2). Il est à noter que les rencontres se disputaient sur deux mi-temps de dix minutes.