Pas de qualification mondiale pour les paires mauriciennes engagées dans la CAVB Nations Cup de beach-volley au Mozambique. Evans Sauteur et Éric Louise, Vanessa Chellumben et Angélique Ramdoss ont alterné le bon et le moins bon au cours des trois jours de compétition pour terminer respectivement aux 6e et 8e places au classement final. Cette compétition s’est toutefois déroulée dans des conditions difficiles, avec un fort vent et un temps pluvieux, surtout lors des finales.
Au bout du compte, les équipes qualifiées pour le rendez-vous mondial à Vienne en Autriche en juillet sont au niveau masculin le Maroc (vainqueur), l’Afrique du Sud (runner-up), la Sierra Leone et le Mozambique. Lors de la finale disputée hier, la paire marocaine a disposé de celle de l’Afrique du Sud en deux manches (21-16 et 21-19). Chez les dames, les quatre équipes qualifiées sont le Rwanda, qui a pris le meilleur du Maroc au set décisif en finale, le Mozambique et le Kenya.
Après un succès aux dépens de la Sierra Leone et une victoire concédée face au Mozambique vendredi dernier, Vanessa Chellumben et Angélique Ramdoss étaient toujours en course pour la qualification. Il leur fallait toutefois réaliser un sans-faute le lendemain. Reste que le revers subi face aux Kenyanes (16-21 et 15-21) mettait fin à leurs illusions. La victoire face à la paire béninoise (21-15 et 21-19) ne comptait que pour du beurre. La paire mauricienne disputait alors le match de classement pour la cinquième place et s’inclinait cette fois face à celle du Nigeria (19-21 et 18-21). Elle se retrouvait finalement à la 8e place suite à une défaite au set décisif et au couteau (14-16) face à la Sierra Leone.
En masculin, la paire mauricienne, bien que victorieuse face au Bénin, n’avait plus grand-chose à espérer lors de la journée de samedi suite à ses défaites concédées face au Mozambique et au Maroc. Toutefois, Evans Sauteur et Éric Louise se battaient pour l’honneur et avec brio en disposant du Rwanda (21-16 et 21-14) et du Soudan (21-10 et 21-19). Maintenant cette lancée, ils repoussaient les assauts des Tunisiens (21-18 et 21-6). Une performance des plus notables, car les Tunisiens, tout en étant les champions d’Afrique en exercice, avaient représenté le continent africain aux derniers Jeux olympiques. Reste que Sauteur et Louise ont bouclé leur compétition avec une défaite en deux sets (17-21 et 19-21) face au Rwanda. Cependant, au vu de leur prestation d’ensemble, ils grimpent au classement continental.