Natacha Rigobert et Élodie Li Yuk Lo arrivant de Nice, et Prisca Seerungen et Heidy Bauda en provenance de Maurice ont rallié le Rwanda hier, pays qui accueille à partir de jeudi la Continental Cup dames de beach volley, dernière étape pour une qualification pour les Jeux Olympiques de Londres. Les deux dernières arrivées ont toutefois eu la désagréable surprise de ne pas voir leurs bagages à l’arrivée au Rwanda, mais tout est rentré dans l’ordre ce matin.
« Malgré que l’on ait passé la journée d’hier à voyager et après quatre heures d’attente à Nairobi et la mésaventure pour nos bagages, on a le moral au beau fixe. On est déjà concentrées sur la compétition », a déclaré Prisca Seerungen, qui mettra son expérience au service de l’équipe.
Quant à Heidy Bauda, laquelle sera à sa première expérience dans la Continental Cup, elle veut elle aussi apporter sa pierre à l’édifice pour une qualification historique. Natacha Rigobert, la capitaine de l’équipe, confirme que l’équipe est dans un bon état d’esprit et qu’elle ne pense qu’à la qualification.
La délégation mauricienne était logée hier soir à l’hôtel La Palissade, à cinq minutes de l’aéroport du Rwanda. Elle devait prendre ce matin la direction de Gisenyi, le site où se déroulera la compétition. Elle devrait faire un voyage de plus de deux heures et ensuite faire une reconnaissance des terrains de jeu cet après-midi.
La réunion technique est prévue demain. Valeur du jour, sur les huit équipes qualifiées qui devront être présentes dont Maurice, l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Congo-Brazzaville, le Mozambique, le Kenya et le pays hôte, le Rwanda, seul le Maroc pourrait déclarer forfait.
La compétition débutera jeudi avec les quarts de finale, les demi-finales le vendredi et le match de classement et la finale samedi.